Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 21:42

 

Seine et Marne 

Département où l’espérance de vie est la plus faible d’Ile de France

7ème circonscription

Un désert médical !

La double peine 

 


secteurs déficitaires en médecins en idf 

 

La santé et l’environnement sont intimement liés, la 7ème circonscription, qui représente moins de 5% de la surface de la Seine et Marne  et près de 10 % de sa population, accumule :

 

- 28 % des sites SEVESO à Hauts Risques du département

- 87 ICPE (1)dont 43 sur la seule zone industrielle de Mitry-Compans (qui possède 7 sites classés SEVESO)

 et parmi ces ICPE, la 7ème circonscription  compte :

- 3 incinérateurs dont 2 sur la même commune de St Thibault des Vignes et le 3ème à Compans 

- 8 décharges dont la plus importante décharge d’ordures ménagères ISDND de France Veolia Claye-Souilly et l’une des plus importante décharge  de déchets dangereux de France ISDD Sita Villeparisis

- 3 carrières remblayées par des déchets

 

mais elle compte également :

- 3 décharges illégales

- 14 Sites ou sols pollués inscrits dans la base Basol

 

supporte :

- les nuisances d’aéroport de Roissy et du Bourget.

 

(1) Toute exploitation industrielle ou agricole susceptible de créer des risques ou de provoquer des pollutions ou nuisances, notamment pour la sécurité et la santé des riverains est une installation classée.

http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/Definition.html

 

 

C’est ici que les services de l’Etat ont choisi de fermer

l’hôpital de Lagny

le seul de cette circonscription.



 

Lagny hopital 9.5.2013

Ancien hôpital de Lagny 8/5/2013

 

 

 

La même année la clinique privée de Lagny fermait et quelques années avant c’était celles de Thorigny et Villeparisis.

 

Claye-Souilly a vu fermer son laboratoire médical du centre ville, disparaître son gastro entérologue et son cardiologue.

 

Ailleurs ce sont les médecins généralistes arrivés à l’âge de la retraite qui ne trouvent pas de successeurs.

 

L’attente chez certains spécialistes dépasse souvent les 4 mois, des spécialistes parfois qui ne peuvent plus prendre de nouveaux patients.

 

 

 Pourquoi cette désaffection de notre circonscription :

- Trop de patients avec des maladies lourdes ?

- Des médecins qui ne souhaitent pas implanter leur famille dans ce secteur si pollué ?

 

 

Que font vos élus sur ce dossier sensible?

Pour le savoir nous vous conseillons de les contacter.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article

commentaires

Recherche