Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 20:13
Pas de projet  réseau télécentres au Nord-Ouest 77,
pourquoi ? 
Le nord-ouest 77
serait-il réservé à l’implantation
d’entreprises polluantes ? 
Extension Aéroport de Roissy,
décharges, incinérateurs, industrie chimique,
carrières à ciel ouvert…..
 
Paru sur le site de Parisien 77 :

Le conseil général a dévoilé hier les résultats d’une étude prouvant l’intérêt des entreprises pour le télétravail. Un réseau de télécentres va bientôt voir le jour , dont quatre en 2012.

Thomas Poupeau | Publié le 23.12.2011, 04h31

 

Cisco Systems (NDLR : entreprise américaine d’informatique) sont d’ores et déjà intéressés par un télécentre. »

 

Travailler près de son domicile : un rêve pour tous les Seine-et-Marnais qui font chaque jour des dizaines de kilomètres pour se rendre dans leur entreprise. Il deviendra bientôt réalité, puisque Seine-et-Marne Développement — l’agence économique du conseil général — vient d’annoncer qu’une douzaine de télécentres sont en projet.

Six d’entre eux ont déjà été prédéfinis, parmi lesquels « trois ou quatre devraient être concrètement lancés en 2012 », assure François-Xavier Deflou, directeur général de Seine-et-Marne Développement. Cette décision a été confortée par les résultats d’une étude, pour laquelle 27 grandes entreprises franciliennes et cent cinquante PME-TPE et indépendants de Seine-et-Marne ont été interrogées.

« 47% des indépendants seraient intéressés par des places en télécentres, détaille-t-on à Seine-et-Marne Développement. Par ailleurs, 24% des TPE et PME veulent un télécentre. » Les chiffres sont encore plus éloquents pour les grandes entreprises, car « 89% se disent intéressées à long terme » par un tel projet. Leur intérêt reste toutefois conditionné à d’autres facteurs. Parmi les critères : « une réduction des coûts immobiliers et des garanties sur la confidentialité ».

Ces centres, qui auront une capacité d’accueil de cinquante ou cent personnes, seront implantés en milieu urbain comme rural. Parmi les sites choisis : la cité Descartes, à Champs-sur-Marne. « C’est un secteur dynamique grâce à la présence de l’université et la proximité du Val-d’Europe », poursuit François-Xavier Deflou. Autre cible : « Melun et le quartier de la gare, qui va bientôt être réaménagé. » Toujours dans le sud du département, Fontainebleau et « sa pépinière d’entreprises de la rue Royale, qui va devoir s’étendre ». D’autres projets doivent être affinés, notamment à Coulommiers, Lizy-sur-Ourcq et Trilport.

« Si l’on veut que ces télécentres fonctionnent, il faut qu’ils soient organisés en réseau, pour bénéficier d’une communication et de services communs », estime François-Xavier Deflou. C’est pourquoi le conseil général est en train de mettre au point une structure d’accompagnement, qui regroupera les territoires et les sociétés avec un projet de télécentre. Et selon Seine-et-Marne Développement, il y a déjà des clients : « La RATP et Cisco Systems (NDLR : entreprise américaine d’informatique) sont d’ores et déjà intéressés par un télécentre. »

 

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/le-travail-a-distance-va-s-etendre-des-2012-23-12-2011-1781022.php

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche