Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 21:20

VEOLIA CLAYE 8.12.2009

Ligne à très haute tension près de la décharge Veolia de Claye-Souilly

Paru sur le site La Voix du Nord :

Ligne THT: L’interview de Claude Chopin, ancien chef de service au CHRU de Lille

 

 

PUBLIÉ LE 04/05/2013 

Par CÉDRIC GOUT 

 

Claude Chopin, vice-président de l’association de défense du berceau de la Marque, est aussi l’ancien chef de service réanimation du CHRU de Lille. Le 21 avril, nous avons publié un article sur le choix des pylônes de la ligne très haute tension entre Avelin et Gavrelle. Claude Chopin estime que le débat doit porter sur autre chose: la santé des enfants soumis aux champs électromagnétiques. Et il met en lumière une étude de l’INSERM sur les risques leucémiques dus à ces ondes.

 

VDN : Pourquoi avez-vous voulu intervenir ?

Claude Chopin : « Les pylônes ne sont pas le principal problème. Ce qui est en débat ici est un problème de santé publique. RTE fait des mesures sous les lignes et ensuite à 50 m, comme à Leforest. Ils ont mesuré 3 microteslas puis on s’aperçoit que la ligne nefonctionnait qu’à 15 %. C’est un débat dans lequel ils veulent nous enfermer. Ce qui m’intéresse, c’est de savoir combien d’enfants risquent de faire une leucémie dans les années qui viennent à cause des champs électromagnétiques. »

Pourquoi cette question ?

« Des dizaines d’études ont été réalisées depuis trente ans. Mais les résultats d’une enquête de l’INSERM publiée le mois dernier dans le British journal of cancer (la première étude nationale menée par des chercheurs français de haut niveau) montre que le risque leucémique chez des enfants de moins de 5 ans qui ont passé toute leur petite vie à proximité des lignes augmente. RTE met des kilomètres de lignes à très haute tension, mais ne s’est jamais intéressé à ce qui se passe en dessous ! Il y a eu des études dans tous les autres pays de l’Union Européenne, mais aussi au Japon, en Iran, dans des pays en voie de développement parce qu’ils essayent de ne pas reproduire les erreurs qu’on a pu faire. En France, il y a eu un bricolo d’études mais dans le cadre professionnel ; mais aucune depuis cette étude de l’unité INSERM. »

Quel est le résultat de cette étude ?

« L’INSERM a trouvé 2 779 enfants leucémiques en France et réalisé 30 000 contrôles. Ils ont comparé leurs données avec les endroits du territoire où il y a des leucémies. Elle a démontré uneaugmentation du risque leucémique de 1,6 chez les enfants de moins de 5 ans résidant entre 50 et 100 m d’une ligne THT et de 2,6 entre 0 et 49 mètres. C’est une donnée très importante qu’aucun gouvernement n’a jamais eue. Parce que jusqu’à présent tous ces articles sont sortis dans l’indifférence générale ? Vous prenez tous les rapports, des députés, des commissions… Ça se termine toujours par il semble qu’il y a un problème, faudra faire des études . Ça fait trente ans qu’on essaie d’attirer l’attention sur ce sujet. Trente ans que des études sortent. Et de façon générale, elles sont positives sur la leucémie de l’enfant. Moins sur le cancer. Là, on a une étude sérieuse, j’aimerais qu’on en tienne compte. »

RTE dit qu’il n’y a pas de lien de causalité entre les ondes électromagnétiques et les cancers.

« Oui, on dit qu’on ne sait pas comment on passe de la radiation à la leucémie et donc que ça n’a pas de valeur. Mais il faut entendre des choses pareilles ! C’est comme si on avait contesté l’existence de la foudre avant que Franklin n’en explique les mécanismes ! Le comble, c’est que RTE a collaboré à l’étude de l’INSERM en donnant la distribution géographique de toutes ses lignes. »

Qu’attendez-vous aujourd’hui ?

« Je demande un moratoire sur la construction des lignes THT aériennes. Qu’on prenne le temps de voir ce qui se passe dans les zones à risques. Dans le Mélantois, il y a des lignes partout ! Mais l’institut de veille sanitaire ne sait pas dire s’il y a beaucoup de leucémies dans le secteur. Les services épidémiologiques n’en savent rien. C’est étonnant ! »

Jusqu’où irez-vous ?

« Si je n’obtiens pas satisfaction, j’irai jusqu’à la présidence de la République. Que chacun prenne ses responsabilités. RTE est toujours une entreprise publique ! Elle n’est pas là que pour faire du profit. Enfin, dans le Nord, la longévité est la plus faible de France. Le secteur des treize villes présentes sur le tracé, est un endroit où les enfants souffrent plus de leucémies qu’ailleurs, où il y a beaucoup de cancers, de moins en moins de médecins et où les gens n’ont pas énormément de moyens. Notre population est unepopulation à risque ! »

http://www.lavoixdunord.fr/region/ligne-tht-l-interview-de-claude-chopin-ancien-chef-de-ia34b0n1224117

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche