Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 19:30

 

Paru sur le site Bagnolet en Vert :

Collectif 3R

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 20 JUILLET 2014

PROJET DU SYCTOM D’USINE D’INCINÉRATION DES DÉCHETS ET D’USINE DE TRI MÉCANO-BIOLOGIQUE AVEC MÉTHANISATION À IVRY-PARIS 13


Nous apprenons aujourd’hui que la Commission d’Appel d’Offres du Syctom, se prononcera le 25 juillet prochain sur l’attribution du marché de nouvelle usine de traitement des déchets d'Ivry-Paris-13 suite à la procédure de « dialogue compétitif » engagée en 2011. Cette décision est scandaleuse à plus d’un titre.

Premièrement parce-que ce point n'était pas inscrit à l'ordre du jour du Conseil syndical du Syctom du 25 juin dernier et on peut se demander ce qui motive une inscription aussi précipitée un 25 juillet ! On voudrait passer en force sur ce projet tant contesté par la population et les associations depuis 5 ans que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

Deuxièmement parce que lors du Débat public de l'automne 2009, c'est un projet global incluant une nouvelle usine d’incinération et une usine de Tri-mécano-biologique avec méthanisation qui a été présenté à la population. Cette usine d’incinération devait être alimentée également par les résidus d’une usine de TMB similaire à Romainville. Or, grâce au travail effectué par les associations Arivem et le Collectif 3R, qui ont démontré que ces usines de TMB/Méthanisation étaient non seulement une aberration écologique mais qu’elles présentaient des risques et des nuisances graves pour la population, le conseil municipal d'Ivry-sur-Seine s'est prononcé contre l'implantation de ce type d'usine sur son territoire

et l'association Arivem a obtenu auprès du tribunal administratif de Montreuil que le projet de Romainville soit entièrement revu, ce qui hypothèque fortement son avenir.

Est-ce ce projet global de deux usines TMB+ incinération dont décidera le Syctom le 25 juillet ? Ou bien n’est-ce que de sa partie « incinération » ? S’il ne s’agit que de sa partie « incinération », comment le Syctom peut-il se prononcer sur un nouveau projet dont aucune des associations, parties prenantes du Débat public et de la concertation de 2010-2011, n’a été informée depuis juin 2011 ! Quel impact urbain sur les quartiers d'Ivry-sur-Seine et du 13ème arrondissement de Paris ? Quelles modifications technologiques, forcément essentielles, intervenues entre-temps ? A moins qu’il n’y ait pas de « nouveau projet » et que le Syctom s’obstine dans son double projet, ce qui serait d'une irresponsabilité terrifiante sachant que le même type d'usine a été détruite aux 2/3 par un incendie en novembre dernier à Fos Sur Mer.

Depuis plusieurs années le Syctom communique sur une baisse sensible des déchets traités sur son territoire, ce qui va dans le sens de la tendance observée dans tous les pays développés. Malgré cela et malgré toutes les propositions alternatives avancées par les associations depuis 2009, le dimensionnement de l'usine d'incinération d’Ivry-Paris 13 est resté inchangé depuis le début de l'étude du projet en 2004.

Nous sommes en droit, en tant que citoyens, de nous poser des questions sur ce qui motive nos élus du Syctom à précipiter la réalisation d'un projet estimé dans le document initial du maître d'ouvrage à 800M€, réactualisé à plus d’un milliard , voire 1,2 milliard d’euros, alors que de très grandes villes comme Milan ou San Francisco ont mis en œuvre des politiques de réduction drastique de leur déchets et de recyclage, qui tendent avec succès vers le « zéro déchet ».

Ces élus défendent ils réellement l'intérêt général ? Au vu de la méthode employée et de l’absence de concertation, nous émettons de sérieux doutes !

Nous demandons à tous les élus, de toutes tendances politiques, quelque soit leur mandat électif, de considérer qu'il y a dans cette façon de procéder un déni grave de démocratie et un mépris de l'intérêt général de la population. Nous demandons un moratoire sur ce projet pharaonique qui engagera une politique dispendieuse de l'argent public au profit d'entreprises privées pour plusieurs années. Nous demandons que soit relancé avec une réelle volonté politique, un débat public incluant des propositions ambitieuses de réduction et de recyclage des déchets telles qu'elles ont été mises en place dans de nombreux pays développés.


Contacts : collectif3R@gmail.com Gérard Marcon 06 10 60 38 06 Anne Connan 06 81 75 89 97
  

 

 

 

http://www.bagnoletenvert.com/article-non-a-l-usine-d-incineration-et-de-tmb-methanisation-d-ivry-sur-seine-124197951.html

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche