Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 13:43

 

 

 

Des lois faites sur mesure pour les carriers ?

 

Si vous avez le malheur de vivre à proximité d’une réserve  stratégique de gypse ou autre, sachez que vous les populations vous n’avez semble-t-il que le droit de subir et de vous taire.

 

La France a ratifié la convention Aarhus qui devrait permettre à chacun de vivre dans un environnement propre à assurer sa santé et son bien-être...

Convention oubliée ou  inappliquée ?

 

Concernant l'exploitation de carrières on ne vous parle que de solidarité régionale ou nationale, mais qu’est-ce que cela veut dire ?

 

La solidarité dans ce type de situation c’est en quelque sorte le droit de détruire l’environnement d’une  partie de la population pour permettre aux autres de continuer à vivre mieux.

 

 

Mais qui sont ces populations qui doivent subir ?

 

Dans le cas présents ce sont les « bouseux » du nord-ouest Seine et Marne :

 

-  chez qui on a déjà déversé depuis des décennies les ordures de Paris et de la  France entière,

 

- à qui on a pris les eaux de leur rivière Beuvronne pour créer le canal de l'Ourcq, laver les trottoirs de Paris, pour alimenter les lacs des Bois de Boulogne et Vincennes …,

 

- chez qui ont a installé ces monstrueuses lignes à haute tension pour alimenter Paris en électricité,

 

- où on a implanté la plus importante zone industrielle de l’Est Parisien pour éviter les fumées des industries polluantes à la capitale,

 

-  qui subissent les nuisances d’aéroport de Roissy et du Bourget.

 

Mais comme le disent certains

« puisque chez vous tout est foutu :

 pourquoi ne pas en rajouter une couche » 

 

Cette couche supplémentaire ce sont les carrières à ciel ouvert de gypse que veut exploiter la multinationale « St Gobain », environ une cinquantaine d’hectares à Villevaudé au lieux-dits Les Mazarins/Le Bois Gratuel pour débuter, la suite programmée c’est la destruction de nos bois sur  la butte d’Aulnaye à Villevaudé, Claye-Souilly et Annet sur Marne soit près de 300 hectares qui devraient disparaître à proximité de la ZAC de 900 logements en construction «  Le Bois des Granges ». 

 

Il est vrai qu’il est plus judicieux de construire cette ZAC de 900 logements avant d’exploiter des carrières de gypse, en effet qui voudrait acquérir un logement à proximité d’une carrière ?

 

 

 

  carrieres-CS-definitive.png

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article

commentaires

Recherche