Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 12:15
La Moselle va-t-elle servir de cobaye
pour un projet de captage et stockage de gaz carbonique CO2 ?

 

Paru sur le site ROMANDIE News :
Projet de captage de CO2 à Florange: décision de Bruxelles attendue mi-2012


PARIS - La Commission européenne devrait rendre mi-2012 sa décision concernant un éventuel financement nécessaire au projet-pilote de captage-stockage de CO2 prévu sur l'aciérie ArcelorMittal de Florange (Moselle), a indiqué jeudi le ministre de l'Industrie Eric Besson.

Ce projet a besoin d'un financement européen. Les décisions de la Commission européenne sont attendues pour mi-2012, a déclaré, devant le Sénat, Eric Besson, répondant à une question du sénateur socialiste Jean-Marc Todeschini.

Ulcos (pour Ultra Low CO2 Steelmaking - Blast Furnace) est un projet porté par un consortium de 48 entreprises et organisations européennes visant à développer un moyen de réduire de moitié au moins les émissions de CO2 provenant de la production d'acier en les captant et les stockant.

Le site de Florange, actuellement mis en veille, a été choisi pour servir de site-pilote, ce qui pourrait améliorer la compétitivité de cette aciérie distancée par d'autres plus performantes.

Eric Besson a indiqué devant les sénateurs avoir rendez-vous le 8 novembre à Bruxelles pour défendre le dossier Ulcos auprès des commissaires européens chargés du dossier.

Le gouvernement français s'est déjà dit prêt à débloquer 150 millions d'euros sur les 600 millions que coûterait le projet.

Mi-octobre, un permis exclusif de recherche a été accordé pour explorer le sous-sol de la zone et évaluer sa capacité à stocker le CO2 émis.

Mais cela n'élimine pas les inquiétudes concernant l'avenir de Florange, dont les deux hauts fourneaux ont été arrêtés pour plusieurs mois par ArcelorMittal, faute de commandes.

Alors qu'il a décidé d'une fermeture définitive des hauts-fourneaux belges de Liège, le groupe a assuré que la fermeture du site lorrain n'était que temporaire.

Nous avons veillé à ce qu'il n'y ait pas de licenciement et que dans le cadre du chômage partiel installé, il y ait des engagements écrits d'ArcelorMittal sur le maintien de l'emploi, ce qui est le cas, a déclaré Eric Besson.


(©AFP / 27 octobre 2011 16h54)

Lien vers l’article : http://www.romandie.com/news/n/_Projet_de_captage_de_CO2_a_Florange_decision_de_Bruxelles_attendue_mi_2012_271020111610.asp 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche