Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 21:05

 

 

L'Essonne envoie des boues contaminées

en Seine et Marne

 dans la décharge de Claye-Souilly

 

 

 

Paru sur le site Robin des Bois :

 

Une plainte après la pollution de la station d’épuration

 

JULIEN HEYLIGEN | Publié le 09.04.2011, 07h00

 

éVRY. Des PCB, substances toxiques, ont été retrouvés dans des boues stockées à la station d’épuration. Un

transformateur défectueux serait à l’origine des écoulements. | (LP/J.H.)

Polychlorobiphényles. Sous ce doux nom fleurant bon les langues mortes se cachent les désormais tristement connus PCB. Ces substances toxiques polluent les rivières et cours d’eau de la France entière. Hier, les services de la communauté d’agglomération Evry Centre Essonne (CAECE) ont lancé une alerte : des PCB ont été retrouvés dans des boues stockées à la station d’épuration d’Evry. « Il y a peu de risques que ces PCB finissent dans l’eau potable », assure-t-on à la CAECE. Plusieurs plaintes ont été déposées par l’agglo et la Société des eaux de l’Essonne, en charge de l’assainissement, auprès du procureur de la République d’Evry.

C’est le 22 mars que les PCB ont été découverts. Des analyses révèlent leur présence dans les boues stockées dans des plates-formes étanches, destinées à être épandues sur des terres agricoles. Les boues contaminées sont  immédiatement regroupées, confinées puis évacuées dans un centre d’enfouissement technique à Claye-Souilly (Seine et-Marne). « La pollution venait du cycle de récupération, pas de l’approvisionnement en eau potable. En revanche, nous ne savons pas du tout ce qui a causé cet événement », s’interroge-t-on à l’agglo.

De nombreuses pistes Plusieurs hypothèses sont étudiées. La plus plausible serait celle d’un transformateur électrique défectueux, ou détérioré à la suite de vols de métaux, qui laisserait s’écouler des PCB. Encre, revêtements, adhésifs, peintures… Les pistes sont nombreuses. « Nous remontons actuellement vers l’origine de la pollution. Mais c’est difficile », assure-t-on à la Caece.

Les PCB n’étant pas solubles dans l’eau et étant piégés dans les boues, le risque de rejet dans la Seine est minime.

« Mais pas nul », reconnaît-on à l’agglo.

Le Parisien

http://www.robindesbois.org/PCB/PCB_hors_serie/annexes_seine_normandie/91-Courcouronnes_Evry.pdf

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche