Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 17:00

 

 

La rubrique d’Alain : 

 

 

 

Du plâtre, des trous et l'intérêt général de qui ?

  

 

Que ce soit le long de la Dhuys ou aux abords de Claye Souilly, à Montgé en Goële ou encore à Cormeilles en Parisis, partout où il y a du gypse, il y aura des drames écologiques.

·         C'est la même situation que pour le gaz de schiste.

·         C'est la même situation pour toutes les ressources naturelles non renouvelables.

·         Nous sommes "accros" et avec la mondialisation, on a généralisé les modes de  vie…   les industriels en font leurs choux gras.

·         Donc oui la Dhuys est vouée à devenir un chemin piétonnier au milieu de carrières à ciel ouvert.

·         Oui la forêt régionale de Montgé en Goële sera probablement sacrifiée…..

·         L'exploitation à ciel ouvert est inéludable, je cite "francebtp.com":

Cependant l’extraction actuelle, située au lieu-dit Bois-le-Comte prendra fin vers 2018 et Placoplatre envisage une extension de son périmètre à l’est de la carrière actuelle, sur les lieux-dits "Le bois de Gratuel" et "Les Mazarins" sur la commune de Villevaudé (77). "Il s’agirait d’exploitations à ciel ouvert qui permettent de valoriser 100% du gisement contre 20 à 35% en souterrain", explique Gilles Bouchet, responsable développement carrières Placoplatre. "Nous avons là une réserve de 15 ans, avec un rythme d’exploitation de 600.000 t/an." 

 

Mais non ce n'est pas comme le dit le journal "La Marne" :

"D’un côté, le calme et la verdure de la forêt régionale. Et de l’autre, le besoin d’extraire du gypse pour faire travailler des salariés. "


Les industriels n'extraient pas le gypse pour faire travailler des salariés (s'ils pouvaient le faire sans salariés ils le feraient).

On extrait le gypse pour plusieurs raisons:

·         On en exporte

·         On en consomme un peu partout dans la construction

·         On ne le recycle pas ou si peu.

·         La croissance de sa consommation est constante.

 

Le vrai visage de la croissance:

placoplatre villeparisis 22.6.2013 5

 

En rêvant un peu on peut penser à quelques solutions:

·         Protectionnisme au niveau des matières premières

·         Recycler le plâtre puisque comme le verre il est recyclable à l'infini.

·         Faire que  nous, les consommateurs, par notre pouvoir d'acheteur fassions que sa consommation soit réduite fortement tout du moins lorsqu'il ne s'agit pas de plâtre issu de recyclage (la consommation moyenne par habitant en France est de 100Kg)


Bien sûr ces problèmes de massacre de l'environnement sont graves, mais voyez-vous je pense qu'il y a pire. Car comme d'habitude dans notre merveilleux système, les pollueurs ou les massacreurs de l'environnement ne sont jamais les payeurs. Et là pour nous et les autres habitants des zones "plâtrières", c'est encore la peine multiple: nous devons subir ces massacres, vivre dans un environnement pollué et en plus c'est avec nos impôts que l'on va "aider" les industriels à faire ce qu'ils devraient faire de manière systématique, c’est-à-dire développer des filières de recyclage.

L'Europe apporte donc son aide au travers du programme Life+ au projet Gypsum to Gypsum qui a pour objectif de transformer le marché des déchets de gypse de démolition, ceci pour une durée de 3 ans et pour un budget total de 3.5 millions d'euros.

 

Mon petit doigt me dit que les industriels mettent le paquet pour obtenir de nouvelles autorisations d'exploitation ou des extensions à celles-ci de crainte que de telles initiatives, si elles s'étendaient, réduisent la demande de matière naturelle et donc leurs bénéfices.

Bien que les réserves en gypse, comme celles des autres ressources naturelles ne nous permettent pas d'envisager pouvoir en disposer au-delà d'une poignée de décennies, cela n'empêche pas l'ensemble des industriels de mettre tous leur moyens pour avoir le droit d'aller dépecer jusqu'à l'os notre pauvre planète qui pour le moment n'a toujours pas été déclarée "Patrimoine de l'humanité", alors que chaque année on nous enfume avec le classement de tel ou tel site et que pendant ce temps on tolère toutes les atrocités écologiques à son égard.

Certains ont le Plâtre, d'autres de l'Huile de palme, de l'or ou de l'uranium mais il s'agit du même combat, seuls les consommateurs  peuvent décider même si c'est difficile …… 

 

En attendant voilà ce qui nous attend:

 placoplatre villeparisis 22.6.2013

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche