Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 18:43

Paru dans actu environnement :

Fort de Vaujours : l'ASN demande à Placoplatre de revoir son programme de surveillance radiologique

Gestion des risques  |  Aujourd'hui à 11h49  |  Actu-Environnement.com

Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer cette pageEnvoyer par e-mail

Le 2 juillet, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé avoir rendu le 13 mai un avis sur le programme de surveillance radiologique mis en œuvre par la société Placoplatre dans le cadre des travaux de démolition des bâtiments de l'ancien site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) situé sur le Fort de Vaujours. 

Pour rappel le Fort de Vaujours, qui présente des points de contamination radioactive, est au cœur d'u
ne polémique qui a rebondi depuis que Placoplatre a annoncé vouloir exploiter le gisement de gypse sur le site. 

"Les documents transmis par Placoplatre demeurent imprécis sur les dispositions envisagées en matière de radioprotection des travailleurs et de surveillance de l'environ
nement", explique l'Autorité, précisant qu'"en particulier, (…) il convient de réviser la méthode de détection employée afin de l'adapter à la recherche d'une éventuelle contamination en uranium des bâtiments et des gravats". 

Revoir l'ensemble du dossier 

L'ASN considère que les documents transmis par Placoplatre sont globalement imprécis ou incomplets. 

En matière de démolition des bâtiments, "l'ASN considère [qu'il] convient, en amont de toute opération [de] revoir la méthode de détection employée afin de l'adapter [à] l'uranium [et de] présenter (…) u
ne analyse de risques, afin d'évaluer le risque d'exposition, notamment interne, des travailleurs et du public".

Concernant les mesures de protection radiologique des travailleurs, l'ASN explique que "l'absence d'analyse de risques
ne [lui] permet pas (…) de se prononcer sur l'adéquation des mesures proposées de suivi et de protection radiologique aux risques d'exposition, notamment interne".

En matière de surveillance de l'environ
nement, l'ASN ajoute "que des compléments (…) doivent être apportés". Il convient, pour la phase de démolition, de mener "une réflexion plus approfondie" sur le dimensionnement et l'adaptabilité du dispositif de surveillance, sur site et en bordure du site, pour garantir la maîtrise des impacts sur l'environnement et le public. "Placoplatre devra également prévoir des modalités d'information des populations riveraines quant aux résultats de cette surveillance", ajoute l'ASN. De même, l'ASN demande à Placoplatre de justifier l'absence de contrôle des eaux de ruissellement et de prendre des dispositions contre la dispersion des poussières si l'analyse de risques mettait en évidence un risque de dispersion de poussières contaminées. 

Enfin, l'ASN demande à l'entreprise de compléter le dispositif de contrôle radiologique des gravats. Il s'agit de "[justifier] la valeur de contamination massique en uranium retenue pour la gestion opération
nelle des gravats et [de préciser] les opérations envisagées en cas de dépassement de ce seuil". De même, la méthode de caractérisation des gravats ne garantie pas que les seuils fixés soient respectés, explique l'ASN, préconisant "de privilégier l'usage plus systématique de méthodes de mesure permettant une meilleure détection de l'uranium et de réaliser un nombre de prélèvements pour analyse par spectrométrie gamma qui puisse être statistiquement représentatif". Et Placoplatre doit "[démontrer] l'absence d'impact significatif sur l'environnement des modes de gestion sur site retenus pour les déchets".

http://www.actu-environnement.com/ae/news/fort-vuajours-asn-placoplatre-radioprotection-22142.php4

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche