Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 11:06

montge en goele 10.11.2013 3

 

   Témoignage d’un ancien écolier de Marchemoret

 

Dès l’âge de 12 ans, après la classe ou le jeudi nous traversions la route qui nous séparait de la forêt de Montgé en Goële, là-bas c’était notre terrain de jeu, combien de fois nous avons arpenté de long en large ses chemins. A l’automne nous ramassions les châtaignes que nous faisions griller en rentrant à la maison sur le feu de la cuisinière et en été nous allions rendre visite à M. Fontana  le propriétaire actuel du haras qui était agriculteur et pour qui nous ramassions parfois les haricots verts avec mes cousins et nos copains de Montgé en Goële.

 

Et puis le temps a passé, je suis devenu grand-père, et ce sont mes petits enfants que j’ai emmenés à la sortie de l’école ou parfois le mercredi dans la forêt.


Nous apportions le goûter et pour le déguster nous nous arrêtions presque toujours sur le même banc en bordure du ru, c’est là que mes petits enfants ont appris à connaître les grenouilles et les tétards, à y construire des cabanes avec le bois mort, à reconnaître les arbres…. Ils y ont même appris à faire du vélo.

Et à l’automne comme autrefois nous sommes venus ramasser les châtaignes….

 

C’est une forêt comme on en rencontre peu en Seine et Marne, on y voit peu de pins ou de bouleaux comme à Fontainebleau, on trouve à Montgé en Goële une grande variété d’arbres majestueux plus que centenaires, des châtaigniers, des chênes, des charmes, des hêtres, des platanes, des marronniers….


 montgé en goele 10.11.2013 2

 

 

Détruire cette forêt ce serait comme « nous arracher une partie du cœur » et nous priver de ces plaisirs simples qui permettent à un homme de se construire dans la sérénité et que l'argent ne pourra pas remplacer.

 

 

 montgé en goele 10.11.2013 4

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche