Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 19:27

 

Nord Seine et Marne :

Déchets dangereux,

déchets radioactifs,

déchets industriels,

  déchets du bâtiment,

ordures ménagères

et peut-être bientôt déchets de gaz carbonique CO2 :

 

Le Brie de Meaux

va-t-il devoir changer de nom ?

 

 

Article paru sur le site Troyes Ecologie :

Déchets nucléaires : Le Champagne va-t-il devoir changer de nom ?

par Pascal Houplon samedi 17 juillet 2010 44 visite(s) Répondre à cet article

 

L’affaire pourrait sembler anecdotique. Mais elle illustre parfaitement combien le nucléaire peut avoir des conséquences économiques désastreuses sur un territoire, n’en déplaise à nos amis journalistes de Chapi-Chapo et à l’Andra.

Tricastin... le nom fleure bon l’atome, la fuite radioactif et le césium 132 ! Et pourtant, Tricastin est aussi le nom d’une AOC « Les côteaux du Tricastin » qui produit, bon an, mal an, 50.000 à 60.000 hectolitres de vin par an.

Evidemment, ce patronyme n’est pas facile à porter. De nombreux clients de cette AOC, soucieux de l’image et de la qualité environnementale d’un bon vin, ont même abandonner ce vin au grand dam des viticulteurs locaux. Ces derniers ont donc décidé de réagir en changeant le nom de l’AOC. Les « Côteaux de Tricastin » deviendront « Grignan-Les Adhémar » à partir de la cuvée 2011. Objectif : reconquérir les parts de marchés perdus à cause du nucléaire.

En Champagne, et plus précisément dans l’Aube, une telle histoire nous pend au nez. A force d’accueillir les déchets nucléaires de toutes sortes, l’image de nos produits locaux pourrait en pâtir. D’autant plus que ces produits, à commencer par le Champagne, ont fondé leur succès sur une image d’excellence, de prestige et de qualité. Quelle serait l’attitude des consommateurs américains, japonais, anglais ou allemand si s’installait durablement l’idée que les vignobles prestigieux de la Côte des Bars côtoyaient des déchets nucléaires ? Pire encore, comment réagiraient ces marchés, essentiels pour l’économie du Champagne, si demain, la révélation d’une contamination radioactive, aussi minime soit-elle, venait ternir l’aura de notre vin pétillant ?

Les effets seraient désastreux, irrémédiables. Ils risquent de l’être à terme pour notre tourisme, notre image et notre attractivité, si l’Aube devient cette poubelle nucléaire qu’on nous promet. Faudra-t-il imiter Tricastin ? Rebaptiser le rosé des Riceys, le Chaource et l’Andouillette de Troyes ? Nous n’en sommes pas encore là, mais nous en prenons le chemin guidé par des élus avides des subsides faciles offert par l’Andra.

Voir en ligne : http://www.auboisementcorrect.com/5...

Lien vers l’article : http://www.troyes-ecologie.info/Dechets-nucleaires-Le-Champagne-va.html

 

 

Articles sur le même sujet :

 

Biographie de Philippe Delabarre, Député Maire de Claye-Souilly qui déposa une propostion tendant à protéger l'appellation du fromage de Brie.

http://www.claye-souilly-decouverte.com/article-philippe-delabarre-depute-maire-de-claye-souilly-57538669.html 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche