Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 22:24

 

 

 

Dans les Yvelines

des élus soutiennent la population

contre l’implantation

d’une décharge de gravats de bâtiments (déchets inertes).

 

 

 

Un exemple à suivre……

 

 

Les « Buttes de Galluis »

De nombreux Galluisiens se sont inquiétés du projet de la Municipalité, appelé « remblai acoustique et paysager », en l’absence totale d’information claire et précise auprès de la population.

Alors que Mme Gonthier soutient qu’il s’agit de « buttes de terre », c’est en réalité une décharge de déchets inertes dit de classe III (issus des chantiers du BTP et de sites industriels), pudiquement appelée « zone de stockage de déchets inertes ».

Le volume prévu d’être déposé sur des terres agricoles (lieu-dit Les Fonceaux), est de 2 157 000 m3, sur une surface de 27 hectares et une hauteur pouvant atteindre 15 m, par l’Entreprise ECT, leader français du stockage de déchets inertes au profit des terrassiers du bâtiment.

Cette « butte » n’apporte aucun gain acoustique, comme le démontre très clairement l’étude de l’APAVE (Bureau d’Etude et de contrôle).

Ce dépôt est prévu sur 4 ans, ce qui représenterait environ 150 à 200 camions par jour, soit un camion toutes les 2mn environ !

Si l’on s’en tient aux critères à respecter pour l’admission de terres provenant de sites contaminés, ce volume autoriserait le dépôt de 430 kg de mercure, 2 tonnes d’arsenic, 2000 tonnes d’hydrocarbures… et ce dans le pur respect de la légalité ; or il est de notoriété publique que ce type de chantier attire le « dépôt sauvage » de déchets en tout genre…

Ce projet est incompatible avec les objectifs de la charte du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse dans lequel souhaite entrer notre commune.

Rappelons que Galluis est l’une des 62 communes retenues pour faire partie de l’extension du Parc. C’est une véritable opportunité qui permettra de valoriser le patrimoine de notre village, assurera la pérennité de son caractère rural par une protection renforcée de ses zones agricoles, boisées et classées.

Avec le soutien de nombreux Galluisiens, nous avons alerté les autorités des dangers de ce projet de décharge, soutenus dans notre action par JADE (Jonction des Associations de Défense de l’Environnement du Canton de Montfort l’Amaury et ses environs).

Vous trouverez, ci-joint, notre courrier à Mme La Préfète, et la réponse sans équivoque de Mr Planchenault, Maire de Montfort, Conseiller Général du Canton.
Ce projet n’est en réalité qu’u
ne opération financière qui permettrait à la Municipalité de « s’offrir » un mur anti-bruit, mur qui d’ailleurs n’apparaît pas dans les études de l’Entreprise ECT.

« Les habitants, eux, souhaitent des solutions et une information sincère. C’est par pragmatisme et pour trouver enfin une solution que la commune est obligée d’envisager d’agir avec ses seuls moyens », déclare Mme Gonthier dans le dernier compte rendu du conseil municipal.

Faut-il ainsi accepter une décharge sur notre commune, avec les risques de pollution et les conséquences sur l’environnement que l’on connaît, en contrepartie d’un hypothétique mur anti-bruit ?

Nous devons trouver une solution afin de réduire les nuisances de la RN12, mais certainement pas en dégradant et en polluant notre environnement.

Il est inacceptable que seule une minorité prenne les décisions, fasse les choix, sans avoir au préalable consulté et informé clairement les habitants.

 

 

Pour plus amples informations : http://www.galluis-notre-village.com/~galluisn/2010/les-buttes-de-galluis/

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche