Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 19:09

Contrôle de la qualité de l'air

 

Les Seine et Marnais une population abandonnée ? 

 

 

Pourquoi aucun point de contrôle fixe de la qualité de l’air trafic routier au nord-ouest 77 en 2012 ?

Pourquoi pas suffisamment de données concernant le PM10 (1) ?

Pourquoi aucunes mesures de contrôles des particules à proximité du trafic en 2007 en Seine et Marne ? 

 

Extraits de l’étude Airparif : La qualité de l’air dans le département de Seine-et-Marne 

Emissions et concentrations des principaux polluants Janvier 2009

 

Le secteur industriel

L’ensemble des entreprises seine-et-marnaises, tous secteurs confondus, participent

fortement (plus de 80 % des émissions totales de Seine-et-Marne et 15 % de celles d’Ile-de-

France) aux émissions de SO2 (1) (polluant industriel) et d’unemanière significative aux émissions

de COVNM et PM10 (1). Elles contribuent dans unemoindre mesure aux émissions de NOx (1)et de

CO. Les principales entreprises concernées sont la raffinerie de Grandpuits, Total à la Grande

Paroisse, les chaufferies urbaines et les usines d’incinération de déchets.

 

44 % du méthane(CH4)  (1)francilien est émis par le traitement des déchets en Seine-et-Marne 

 

Les polluants locaux

Métaux (plomb, mercure, cadmium, cuivre etc…)

Effets sur la santé

Affection des fonctions rénales, hépatiques, respiratoires. Altération du système nerveux avec troubles du développement cérébral des enfants

Principaux émetteurs en Seine et Marne 

Traitement des déchets,

Industrie

 

 Les gaz à effet de serre

Polluant : Méthane

Principaux émetteurs : 82 % traitement des déchets (décharge de déchets solides)

 

Zoom sur les particularités de la Seine-et-Marne

Le secteur du traitement des déchets est le principal contributeur au bilan de méthane, et

plus principalement les décharges de déchets solides : 4507 tonnes par an dans la décharge

de Claye Souilly, 473 tonnes par an dans celle de Fouju-Moisenay, 12 et 80 tonnes par an

respectivement dans les décharges de Saint Méry et Monthyon respectivement

 

Niveaux à proximité du trafic routier

Afin d’assurer la surveillance à proximité du trafic routier, Airparif dispose de stations de

mesures permanentes (aucune en Seine et Marne en 2007),de mesures discontinues de NOx (1)

sur 17 sites trafic répartis sur l’ensemble de la région (dont un placé sur la RN6 à Melun), et de

systèmes de modélisation du trafic routier.

 

Niveaux à proximité du trafic routier modélisés

 

Les dépassements ont essentiellement lieu à l’ouest du département, les principaux axes

concernés par les dépassements sont : la francilienne (A104),en bordure ouest du département,

et les principales autoroutes qui traversent le département (A6, A4) ;ces axes autoroutiers neconnaissent des dépassements que sur les dizaines de kilomètres les plus proches de

l’agglomération parisienne, donc en bordure ouest du département aussi.

L’A199, la N2 et la N3 sont aussi concernées par des dépassements.

 

 

Niveaux ambiants

Concernant les PM10 (1), nous ne disposons pas de suffisamment de données en Seine-et-Marne

pour analyser des tendances. Les concentrations ont été comprises entre 2002 et 2006 entre

15 et 20 Mg/m3 en moyenneannuelle, soit 30 % de moins que les concentrations moyennes

observées en fond à l’échelle de l’Ile-de-France.

 

· Niveaux à proximité du trafic routier

A titre d’information, les quatre stations trafic du réseau permanent mesurant les particules

(Place Victor Basch à Paris XIV, Avenue des Champs Elysées, Auteuil, sur le boulevard

périphérique et le site trafic sur l’autoroute A1 dépassent toutes la valeur limite de 40 Mg/m3

en moyenneannuelle). Aucune mesure de particules n’a été effectuée à proximité du trafic

dans le département de Seine et Marne au cours de 2007. Les dépassements d’objectif sont

obtenus à l’aide des outils de modélisation.

 

Zoom sur les particularités de la Seine-et-Marne

L’exploitation des carrières génère presque 700 tonnes de PM10 par an. Les chantiers

BTP (1080 tonnes de PM10 (1)par an) génèrent aussi des émissions importantes en PM10

 

 

(1)     http://www.airparif.asso.fr/pollution/differents-polluants

 

 

Lien vers l’étude complète :

http://www.seine-et-marne.fr/library/b7b599a1-d425-4443-827c-aab3b1665cdf-CG77_VF.pdf

 

Pour aller plus loin :

http://adenca.over-blog.com/article-diesel-un-mur-a-se-nettoie-un-poumon-non-108316494.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article

commentaires

Recherche