Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:55

 

En effet  cette décharge dite "d’ordures ménagères" ne stocke pratiquement plus que des déchets industriels, une moyenne de

  98 % de déchets industriels sur les 4 dernières années.

 

Les jours et heures d’ouverture de cette décharge

 (qui doivent êtres inscrites sur un panneau à proximité de l’entrée du site)

- du lundi au vendredi de 6 heures à 18 heures

- le samedi de 6 heures à 12 heures (1)

 

Provenance des déchets :

90 % d’Ile de France

les 10%  restant peuvent provenir d’autres régions françaises (2)

 

Décharge autorisée à stocker 220 000 tonnes de déchets par an

Mais qui a dépassé à plusieurs reprises les tonnages autorisés

En 2004 dépassement 11 961 tonnes

En 2005 dépassement 31 970 tonnes

En 2006 dépassement 83 425 tonnes

En 2007 dépassement 14 699 tonnes

En 2013 dépassement   2 366 tonnes

Soit un dépassement

du tonnage autorisé sur ces 5 années

de 144 421 tonnes

 

 La préfecture a-t-elle dressée procès verbal ?

Nous n’en savons rien

 

Contrôle des eaux souterraines

Pour contrôler cette décharge qui se trouve à proximité de la Marne 14 piézomètres ont été mis en place.

 

En décembre 2013 les analyses faisaient apparaître sur plusieurs piézomètres  des doses de polluants élevés : Arsenic, Manganèse, Nickel, Fer….

 

Polluants supérieurs aux limites et références de qualité des eaux destinées à la consommation humaine  (code de la santé publique arrêté 11/1/2007)

 

La préfecture a-t-elle imposé à l’exploitant un plan  d’action et surveillance renforcée pour réduire ces doses de polluants élevés dans les eaux souterraines ?

Nous n’en savons rien

 

Pour mémoire les eaux de ruissellement de cette décharge se déversent dans la Marne en amont de la station de pompage de Nanteuil les Meaux qui fournit en eau potable toute l’agglomération de Meaux soit 75 000 habitants.

 

 

L’entreprise Cideme situé sur le même site et qui  traite des mâchefers en provenance en majorité du Syctom  fera l’objet d’un autre article.

 

 

Pour plus d’informations contactez :

- la mairie d’Isles les Meldeuses

- la préfecture de Seine et Marne.

 

(1) Article 4-1 Arrêté préfectoral 04 DAI 2 IC 028 du 23/1/2004

(2) Article 10-2 Arrêté préfectoral 04 DAI 2 IC 028 du 23/1/2004

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

haskins 05/02/2015 15:33

Habitant depuis 20 ans à Armentières en Brie, j'ai vu la décharge Capoulade doubler peut être même tripler de volume! Ils ont "acheté" les bois jouxtant Armentières, tout arraché pour y déverser des déchets dont il est préférable je pense de ne pas connaître toutes les provenances et contenu. Petit à petit, les odeurs pestilentielles ont envahi Isles les Meldeuses. Ces odeurs aujourd'hui sont régulières presque journalières sur le village d'Armentières. A Mary sur Marne, les carrières qui vont servir de dépotoir sous peu, vont jusqu'au bords de la Marne! Voyant les résultats des analyses de l'eau et de l'air, on peut vraiment craindre pour la santé de tous! Et d'une façon anecdotique mais tout aussi préjudiciable, ne peut-on pas se demander si la raison des biens invendus sur Armentières (village calme, à deux minutes de la gare, avec son école, ses ramassages scolaires pour les collèges et lycées, Meaux à un petit quant d'heure, Disney et Val d'Europe à une demi heure) ne trouve pas sa "source" dans la décharge qui est devenue omniprésente. Depuis septembre j'ai du temps libre à donner, donc si je peux rejoindre une association de soutien ou une quelconque organisation, je suis à votre disposition.

raph 06/05/2015 11:36

Bonjour étant incommodé depuis quelques temps par les odeurs je commence a me poser des questions sur cette décharge capoulade.j'ai entendu parler de camions qui viendraient derverser de nuit a capoluade. Des personnes ont elles remarqués ces camions .......

Recherche