Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 18:55

E. mail adressé les 8/11/2013,

rappel les  5/1/2014 et 3/4/2014 sans réponse à ce jour

 

A Madame Cécile PRUVOT

Agence des Espaces Verts

Directrice de l'aménagement des territoires

Chef du service expertise technique

 

Bonjour Madame , 

Nous vous remercions pour votre écoute en marge de la réunion  de concertation du Plan Bio Régional d"hier.

Nous souhaitons attirer votre attention sur la protection du captage d'eau dans la Marne  à Annet sur Marne qui fournit en eau potable  près de 500 000 habitants.

 Nous nous apercevons que ces dernières années les acquéreurs de terrains autour de ce captage   ainsi que sur certaines zones  du bassin versant de la Beuvronne ont été principalement des exploitants de décharges ou de carrières :

 

Exploitants de décharges

- sur les communes d'Annet sur Marne, Fresnes sur Marne, Charny (autour de ce captage)

- sur les commes du bassin versant Beuvronne : Villeneuve sous Dammartin, Moussy le Neuf, Montgé en Goêle

Exploitants de carrières :

- sur les communes de Villevaudé, Claye-Souilly, Annet sur Marne, Fresnes sur Marne, Précy sur Marne  (autour de ce captage)

- sur les communes du bassin versant Beuvronne  :St Soupplets, Cuisy, Montgé en Goêle...

Alors que la région a mis en place de nombreux PRIF (1)  en Ile de France afin de protéger certains secteurs nous constatons qu'il n'en a été pas été de même autour de ce captage d'Annet sur Marne

pourtant d'une importance vitale pour les populations du nord-ouest 77.http://www.aev-iledefrance.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=17&Itemid=26

Pouvez-vous  :

1° nous indiquer si la région a l'intention de créer un PRIF(1) autour du captage d'Annet sur Marne afin de protéger la ressource en eau, notamment sur les communes proches ou riveraines de Villevaudé, Claye-Souilly, Carnetin, Précy sur Marne, Fresnes sur Marne et Charny afin de pouvoir y implanter une agriculture bio ?

2° nous indiquer le nombre d'hectares de terres agricoles possédées par la région IDF qui sont cultivés en agriculture bio dans le bassin versant de la Beuvronne ?

3° nous indiquer si le conseil régional  souhaite être porteur d'un projet  de couveuse d'activités agricoles bio autour du captage d'Annet sur Marne? 

(1) PRIF Plan Régional d'intervention foncière http://www.aev-iledefrance.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=17&Itemid=26

 

Cordialement

Mireille LOPEZ

 Présidente ADENCA

  

 

Rappel des obligations de l’administration vis-à-vis des usagers

 Il semblerait que dans ce cas ces obligations n’ont pas été respectées : à vous de juger.

                                 
Paru sur actu environnement :
L'Agence des espaces verts francilienne est propriétaire de 14.000 hectares d'espaces naturels et agricoles

Amenagement  |  03 avril 2014   |  Actu-Environnement.com

Depuis sa création en 1976, l'Agence des espaces verts (AEV) de la Région Ile-de-France a acquis 14.000 hectares d'espaces naturels et agricoles, a-t-elle annoncé dans un communiqué. Ce qui représente 72% de surfaces boisées et 12% d'espaces agricoles situés en lisière des villes.

Alors que 75% des terres sont agricoles et forestières dans la région et 25% des surfaces sont urbanisées, l'Agence pratique, depuis près de 40 ans, u
ne "veille foncière" sur le territoire. L'AEV a pu acquérir plusieurs sites de nature différente, en particulier dans la Ceinture verte (20 km autour de Paris) : espaces agricoles, forêts, réserves naturelles, buttes, zones humides, liaisons vertes… Parmi eux, les 3.000 hectares de la forêt régionale de Ferrières (77) ou encore les espaces agricoles du Plateau de Saclay (91), liste-t-elle. En 2013, l'Agence a également acquis les 30 hectares du bois de la Couronne en Seine-Saint-Denis, les 51 hectares du parc aux bœufs et les 246 hectares du bois de Brou en Seine-et-Marne.

"C'est un aspect méconnu mais fondamental de toute opération à l'échelle du territoire, surtout en Ile-de-France, où les terrains sont soumis à de très fortes convoitises, souligne Olivier Thomas, président de l'Agence des espaces verts, devenir propriétaire facilite dès lors les programmes d'aménagement, c'est le socle de toute opération réussie".

L'AEV intervient au sein des 38.000 hectares de périmètres régionaux d'intervention foncière (PRIF). "Le maintien d'une agriculture raisonnée et de proximité, la préservation d'espaces de respiration ou encore la sensibilisation des Franciliens à l'environnement ne peuvent passer que par l'acquisition et la préservation des terres menacées par l'étalement urbain en Ile-de-France", estime M.Thomas.

Rachida Boughriet

http://www.actu-environnement.com/ae/news/agence-espaces-verts-acquisition-ile-de-france-espaces-naturels-agricoles-21276.php4

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche