Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 14:40

 

Extrait du  rapport d'activité 2014  de la Préfecture

(DREAL Rhône Alpes)

https://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/201508-PUB-RapportActivite2014-Web-VF_cle25fa93.pdf

SOYONS (Ardèche) : Coulée de boue en provenance d’une ancienne mine de pyrite

 

Paru sur France Bleu

Environnement

 

Ardèche : de l'arsenic dans les jardins à Soyons

Vendredi 20 février 2015 à 8:00 - 

Par Claudia CalmelFrance Bleu Drôme Ardèche

 

La coulée de boue de novembre n’a pas laissé que des traces de terre : de l’arsenic et de l’antimoine ont été mis à jour par les analyses de la Direction Régionale de l’Environnement.

SOYONS (Ardèche) : Coulée de boue en provenance d’une ancienne mine de pyrite

Une grande vague brunâtre qui déferle sur la départementale 86 : les habitants de Soyons (Ardèche) ne sont pas prêts d’oublier la coulée de boue du 28 novembre dernier. Une galerie minière, à l’abandon depuis la fin des années 40, a cédé sous la pression des eaux de pluie et de ruissèlement. La boue a envahi les jardins de certains habitants de la ville.

Des quantités significatives d’arsenic

La galerie incriminée appartenait à une mine de pyrite, un métal qu'on utilisait pour les engrais. La Direction Régionale de l’Environnement et de l’Aménagement et du Logement a donc décidé de procéder à des analyses : elles ont révélé des taux d'arsenic et d'antimoine (autre composant chimique semi-métallique) bien supérieurs à la normale : les boues de Soyons en contiennent100 fois plus qu'à l'état naturel. Les habitants ont donc interdiction de consommer les fruits et les légumes du jardin. Alexandre, qui vit à l’entrée de la commune avec sa mère, se serait bien passé de cette mésaventure.

 

Des responsables juridiques identifiés

Une autre galerie de topographie similaire a été découverte à 400 mètres de la première. Des travaux sont prévus d’ici le printemps pour éviter de nouveaux dégâts. La coulée de boue du mois d’octobre a aussi eu des conséquences sur la voie publique : il y a encore de longues traces de boue le long de la départementale 86. La mairie a fait faire des devis par deux entreprises spécialisée mais pas question pour elle de régler l'addition.Carole Christophe, responsable  de la cellule « Risques sous-sols » à la Direction Régionale de l'Environnement de l’Aménagement et du logement se veut rasssurante. La Mairie de Soyons a envoyé un recommandé à l’ancien exploitant pour l'informer de la situation. Elle n’a pas eu de réponse pour l'instant.

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/ardeche-de-l-arsenic-dans-les-jardins-soyons-1424415605

 

 

 

 

Paru sur le site  ARIA

du Ministère de l'Ecologie

  https://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/accident/46832/

SOYONS (Ardèche) : Coulée de boue en provenance d’une ancienne mine de pyrite
Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche