Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2021 2 01 /06 /juin /2021 10:49
29.5.2021 Compans RD 212

29.5.2021 Compans RD 212

Les déchets d’incinérateur

Il faut bien les mettre quelque part

Pourquoi pas sous vos routes ?

 

Dans le reportage de France TV du 25 avril dernier les habitants de Compans ont découvert que des mâchefers d’usine d’incinération ont été utilisés en sous couche routière sur la RD 212 par le conseil départemental.

 

Voir le reportage qui suit à partir de 10 mn 57

https://www.france.tv/france-5/sur-le-front/2399403-la-face-cachee-du-recyclage.html

 

Certaines collectivités comme notamment le conseil départemental des Pyrénées Orientales (1)  ne sont pas favorables à l’utilisation de ce type de déchets qui pourrait être dangereux pour l’environnement.

 

Mais pour le conseil départemental de Seine et Marne, cela ne semble pas poser de problème, puisque il y a quelques années un rond-point à St Mard (2) avait déjà « bénéficié » de mâchefer en sous couche routière.

 

Il faut bien comprendre que le mâchefer ne coûte pas cher car peu de collectivités acceptent de l'utiliser.(3)

 

Le problème qui se pose à Compans est  l’analyse qui a été réalisée sur un extrait de mâchefer qui aurait conclu à un taux de dioxine près de 5 fois plus élevé que la norme autorisée par l’ETAT pour l’utilisation en sous-couche routière.

 

 

 

Les populations attendent des réponses à leurs questions :

 

Le Conseil Départemental

a-t-il fait réaliser des contrôles de la qualité des mâchefers

avant son utilisation sur le site ?

 

 

Les dioxines sont-elles contrôlées

                   Dans les eaux de ruissellements de la RD 212 avant rejet dans la rivière Biberonne ?

                Dans les eaux de la rivière Biberonne au Moulin d’Ouacre (station 03120685) ?

                Dans les eaux de la  rivière Beuvronne à Gressy (station 03120800) ?

 

       De quelle installation de traitement provenait ces mâchefers ?

L'Ile de France en compte 6 :

Veolia Claye-Souilly, MRF St Ouen l'Aumône(95), Novergie Argenteuil (95), Veolia Triel sur seine (78), MRF Massy (91), Semarev Vert le Grand (91).

 

 

 

Pour plus d’informations nous vous conseillons de vous rapprocher de

Xavier Vanderbise

Vice président du Conseil Départemental chargé des routes

et maire de Courtry

 

1. https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/montpellier-metropole/montpellier/pyrenees-orientales-routes-faites-dechets-recycles-sont-elles-polluantes-974688.html

2.  https://www.valtom63.fr/wp-content/uploads/2017/05/plaquette_midnd_petit_fichier_cle0cd521-1.pdf

3.  https://www.cerema.fr/system/files/documents/2017/10/1_1_1_2015-06-23-COTITA-gisement_MIDND_VF.pdf

 

 

 

Extrait article du site Lyon Capitale :

 

Mâchefer : 270 000 tonnes par an dont on ne sait plus quoi faire

·  9 JUILLET 2012 A 08:30 

·  PAR EMMANUELLE SAUTOT 

En Rhône-Alpes, les résidus d’incinération, autrefois largement recyclés sous la voirie, font peur à la fois aux élus et aux professionnels du bâtiment. Le risque ? Une pollution des sols aux métaux lourds et aux dioxines. Le chantier du futur stade de l’OL a failli en être recouvert… de 100 000 tonnes.

Les mâchefers sont les cendres résultant de l’incinération des poubelles. En France on en produit 3 millions de tonnes par an, dont 270 000 tonnes en Rhône-Alpes. Depuis plus de vingt ans, ils sont réutilisés à travers la France pour remblayer routes, parkings, bâtiments, collèges, centres commerciaux, stades de football, carrières d’équitation…

“Il y a dix ans, dès qu’on pouvait mettre du mâchefer, on le faisait. L’avantage, c’est qu’il ne coûtait presque rien et qu’il avait de bonnes propriétés mécaniques, explique un terrassier lyonnais qui a préféré gardé l’anonymat. Mais maintenant, tous les professionnels savent que c’est une vraie saloperie et qu’il contient plein de polluants...”

Depuis le 1er juillet, une nouvelle réglementation encadre plus sévèrement le recyclage du mâchefer et réduit son utilisation, au vu de ses teneurs intrinsèques en éléments polluants et en métaux lourds.

Une vraie bombe à retardement est sur le point d’exploser : nos poubelles débordent et produisent des milliers de tonnes de déchets chaque jour, dont les filières de retraitement sont saturées.

Lyon Capitale a visité le site de stockage de Bourgoin-Jallieu, où 260 000 tonnes cherchent usage. Le bon plan du remblai de l’OL Land ayant fait long feu, la question de l’enfouissement se pose, avec son coût…

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/machefer-270-000-tonnes-par-an-dont-on-ne-sait-plus-quoi-faire/

 

 

  1. https://www.valtom63.fr/wp-content/uploads/2017/05/plaquette_midnd_petit_fichier_cle0cd521-1.pdf
  2. https://www.cerema.fr/system/files/documents/2017/10/1_1_1_2015-06-23-COTITA-gisement_MIDND_VF.pdf

 

Partager cet article
Repost1

commentaires

Recherche