Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2020 2 11 /02 /février /2020 18:36
 

Goële Bio Energie

 a demandé l’autorisation d’exploiter

une installation de méthanisation

(produire du gaz à partir de déchets organiques)

 

 au lieu-dit La Mare aux Parc

à Marchemoret

Lieu indiqué en violet sur la carte 

Lieu indiqué en violet sur la carte 

 

Une entreprise qui a pour capital : 400 000 €

Son président est M. Maurice CÔME demeurant 1 ruelle du Presbytère (77230) MONTGE-EN-GOËLE.

Ses Directeurs Généraux sont :

M. BELLOY Gaëtan demeurant 14 rue de la Fontaine (77230) MARCHEMORET

 M. Yves LECOMPTE demeurant 60 rue de Panoufles (77165) SAINT-SOUPPLETS

 M. MARC MAURICE demeurant 29 rue du Général Maunoury (77165) SAINT-SOUPPLETS.

 M. BENOÎT MAURICE demeurant 12 rue du Maréchal Gallieni (77165) SAINT-SOUPPLETS

Le siège social de l'entreprise se situe au domicile de M.  Benoit MAURICE, cet agriculteur qui devrait déverser des boues de la station d’épuration d’Achères sur les espaces agricoles près du hameau de Lessart (parcelles en jaune) :

Méthanisation MARCHEMORET : pour rendre service, si vous en vous en preniez un peu de déchets des autres : lisier, fumier.. ?                                                    
                                                          Voir notre article complet :

La demande porte  sur la méthanisation de matière végétale brute mais aussi d'effluents d’élevage et  matières stercoraires.

Pour faire court :

- les effluents d’élevage  sont des lisiers (mélange liquide d'excréments d'animaux), des fumiers de chevaux, bovins, porcs….

- les matières stercoraires  sont des déchets qui  se rapportent aux excréments.

 Les résidus de la méthanisation devraient être ensuite épandus sur ou dans des sols agricoles, les endroits ne sont pas précisés.

Pour en revenir aux déchets qui seront déversés dans cette installation.

Le secteur n’étant pas particulièrement une région d’élevages, nous en déduisons que certains déchets pourraient venir d’ailleurs.

On ne va tout de même pas déverser

les fumiers de chevaux

au bord du château de Chantilly. 

 

Pourquoi pas chez vous ?

 

Peut-être une piste quant aux déchets qui pourraient être déversés dans cette installation.

En effet Eric Woerth, maire de Chantilly,  recherche depuis des années un lieu pour méthaniser les fumiers des chevaux de sa commune, mais ses habitants veulent bien bénéficier des avantages de la ville princière mais pas de ses déchets et s’opposent à l’implantation d’une unité méthanisation  à Chantilly et dans ses environs.

Actuellement une partie de ces fumiers sont envoyés vers des champignonnières autour de Saumur, puisque celles de l’Oise ont pratiquement toutes fermées, mais cela coûte très cher en transport.

Il faut savoir que Chantilly et ses environs recense  environ 3000 chevaux qui génèrent   1 tonne de fumier par mois chacun.

Sources : http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/40798/308064/file/2019-08-09-GOELE%20BIOENERGIE%20SAS-MARCHEMORET-DECLARATION%20INITIALE-ICPE.pdf

https://aida.ineris.fr/consultation_document/10757

 https://www.societe.com/societe/goele-bioenergie-848244257.html

http://entreprises.lefigaro.fr/goele-bioenergie-77/entreprise-848244257

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/17628/144612/file/26_cpermis2015+usine+m%C3%A9thanisation.pdf

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche