Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2019 3 09 /10 /octobre /2019 17:21
http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/191003_mrae_avis_delibere_sur_projet_immobilier_l_ecrin_a_villevaude_77_.pdf

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/191003_mrae_avis_delibere_sur_projet_immobilier_l_ecrin_a_villevaude_77_.pdf

 

 

A la lecture de l’avis de l’autorité environnementale l’inquiétude est grande, en effet nous apprenons que le promoteur :

- ne souhaite pas retirer la totalité des remblais pollués au cadmium, cuivre, zinc, plomb, bien que certaines concentrations en polluants mesurées sur ces sondages  atteignent 5 à 40 fois la limite  haute de la fourchette des valeurs couramment observées dans les «sols ordinaires» figurant dans l’étude «Aspitet» de l’INRA. (1)

Le promoteur préconise, semble-t-il, de recouvrir certains de ces remblais pollués par un dallage, une superposition de voirie ou de la terre saine.(2)

 

- certains logements seraient situés seulement à 10 m environ des lignes aériennes à très haute tension traversant le site (3)

 

- la RD 404 qui borde le site présente un trafic routier important de plus de 9000 véhicules/jour (3), sa bordure montrant un environnement bruyant d’environ 60 décibels en moyenne sur 24 heures , ce qui conduirait à une exposition à ce bruit d’environ 55 à 60 nouveaux habitants et à la pollution de l’air aux particules fines (4)

 

Avant toute prise de décision les élus de Villevaudé vont-ils demander au promoteur de réaliser de nouveaux contrôles des sols permettant la localisation exacte, l'étendue  de la pollution des remblais et si cette pollution est concentrée,  comme le recommande  l'autorité environnementale ?

 

Afin d’éviter des risques pour la santé humaine et préserver l’environnement les élus de Villevaudé délivreront-ils le permis de construire, sous certaines conditions, à savoir :

 

-ne pas autoriser l’implantation d’habitations à moins de 100 m de la RD 404 ?

 

-ne pas autoriser l’implantation d’habitations à proximité des lignes à très haute tension afin de protéger notamment les enfants en bas âge et les femmes enceintes ?

 

-imposer l’évacuation de tous les remblais pollués au cadmium, cuivre, zinc, plomb et mercure ?

 

-imposer des mesures de compensations pour reconstituer au plus près du site l’habitat des différentes espèces protégées ?

 

(1)Avis de l’autorité environnementale page 8

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/191003_mrae_avis_delibere_sur_projet_immobilier_l_ecrin_a_villevaude_77_.pdf

(2) Avis de l’autorité environnementale page 9

(3) Avis de l’autorité environnementale page 16

(4) Avis de l’autorité environnementale page 17

 
 

 

Villevaudé : ligne à très haute tension près du poste EDF

Villevaudé : ligne à très haute tension près du poste EDF

 

Extrait d'un article paru dans le journal Le Point :

Lignes à haute tension: risque "possible" pour la santé des enfants, selon l'Anses

AFP

Publié le 21/06/2019 à 07:20 | AFP

Lignes à haute tension: risque "possible" pour la santé des enfants, selon l'Anses © AFP/Archives / CHARLY TRIBALLEAU

 

Les champs magnétiques à basses fréquences, émis notamment par les lignes à haute tension, représentent un risque "possible" de leucémie chez les enfants qui habitent à proximité, a prévenu vendredi l'agence sanitaire Anses.

Aussi, elle recommande "par précaution" de "ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité des lignes à très haute tension", même si aucun lien de cause à effet n'est pour le moment démontré.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire, qui avait déjà alerté en 2010 sur une "association possible entre l'exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences et le risque à long terme de leucémie infantile", explique que les nouvelles études parues depuis cette date la conduisent à "réitérer" ses conclusions.

Les champs magnétiques basses fréquences sont tous ceux dont la fréquence est inférieure à environ 8,3 kilohertz, seuil au-delà duquel commencent les radiofréquences.

Ils sont émis par les réseaux de transport d'électricité et les transformateurs électriques, mais aussi par les transports, les aimants, les appareils électroménagers ou encore l'ensemble des câbles électriques dans lequel un courant circule.

Toutefois, la plupart des études épidémiologiques disponibles portent sur les fréquences utilisées pour le transport d'électricité, 50 Hz ou 60 Hz, a expliqué à l'AFP Olivier Merckel, responsable de l'unité d'évaluation des risques liés aux agents physiques à l'Anses.

40.000 enfants exposés

Plusieurs de ces études mettent en évidence une augmentation statistique du risque de leucémie infantile à partir d'un certain seuil d'exposition, évalué selon les études entre 0,2 et 0,4 microteslas, l'unité de mesure du champ magnétique, a-t-il ajouté.

40.000 enfants de moins de 15 ans sont ainsi exposés à leur domicile à un niveau de champ magnétique supérieur à 0,4 µT, et 8.000 enfants sont scolarisés dans une école exposée à un niveau plus élevé que ce seuil, selon une étude commandée par l'Anses et réalisée par l'institut de recherche publique Inserm et le CHU de Caen.

Au vu de ces données, l'Anses "réitère sa recommandation de limiter, par précaution, le nombre de personnes sensibles exposées autour des lignes à hautes tension ainsi que les expositions".....

21/06/2019 07:19:13 -          Paris (AFP) -          © 2019 AFP

https://www.lepoint.fr/societe/lignes-a-haute-tension-risque-possible-pour-la-sante-des-enfants-selon-l-anses-21-06-2019-2320222_23.php#targetText=Lignes%20%C3%A0%20haute%20tension%3A%20risque%20%22possible%22%20pour%20la%20sant%C3%A9,des%20enfants%2C%20selon%20l'Anses&targetText=Les%20champs%20magn%C3%A9tiques%20%C3%A0%20basses,vendredi%20l'agence%20sanitaire%20Anses.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche