Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 14:12

 

Dans les mois à venir les travaux d’aménagement du barreau RN2/RN3 devraient commencer, les habitants de Compans souhaitent qu’un mur anti-bruit soit construit au bord de leur commune qui accumule déjà les bruits des avions de Roissy, de la voie ferrée et des camions se rendant dans la zone industrielle de Compans.

Pour eux il était évident qu’un mur anti-bruit est constitué de plaques comme celles implantées au bord du viaduc de contournement de Meaux, mais les associations environnementales ont quelques doutes à ce sujet car lors des réunions remembrement foncier qui ont été organisées par le conseil départemental il avait été évoqué par certains participants que ce mur pourrait être constitué par des déchets « dits inertes », certains propriétaires terriens paraissant, semble-t-il, plutôt favorables à cette option.

Afin de dissiper les doutes plusieurs associations environnementales ont souhaité rencontrer Xavier Vanderbise, maire de Courtry et vice président du Conseil Départemental chargé des routes. Cette réunion a eut lieu vendredi dernier en présence du directeur des routes du département.

Xavier Vanderbise s’est peu exprimé pendant cette réunion, il semblait, par instants, plus préoccupé par les messages qu’il recevait sur son téléphone portable.

Les associations sont sorties très déçues de cette réunion car elles n’ont pu avoir de réponse concrète concernant la consistance du futur mur antibruit.

Les habitants du nord-ouest 77 ne veulent plus, qu’en guise de mur anti-bruit, on leur implante des décharges comme à Fresnes sur Marne ou à Annet sur Marne ou bien des remblais constitués de déchets « dits inertes » venant des travaux du Grand Paris où d’ailleurs.


Un dossier qui est suivi de très près par les associations environnementales…...


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche