Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2019 2 11 /06 /juin /2019 12:26

 

 

Les déchets du Grand Paris

et d’ailleurs

 il faut bien les mettre

quelque part !

comme les autres n’en veulent pas chez eux

pourquoi ne pas les déverser

dans votre charmant village rural ?

 

 

Vous avez déjà un incinérateur qui brûle, entre autres, les ordures de Meaux, alors un peu plus, un peu moins d’ordures, vous ne devez plus être à ça près ?

 

 

Aujourd’hui le projet de Veolia est de transformer sa décharge de déchets non dangereux de Monthyon, en décharge de déchets inertes ISDI avec régime dérogatoire pour y stocker des déchets jusqu’à 3 fois plus pollués que dans les ISDI normales. (1)

 

C’est la préfecture qui décide, mais Veolia a bon espoir puisque son voisin ECT à Villeneuve sous Dammartin vient d’obtenir cette dérogation de la préfète Béatrice Abollivier.

 

Veolia a même anticipé, semble-t-il, afin d’avoir plus de place pour déverser ces déchets inertes plus pollués, l’industriel a vidé de ses déchets non dangereux l’un de ses casiers, pour aller les déverser dans une autre décharge, celle de Claye-Souilly, à l’aide de quelques dizaines de camions, ça pollue un peu l'air, mais enfin .....

 

Veolia a même fait démonter dans son casier 3 son système géomembrane, récupération lixiviats (eaux de décharge).

 

Il aurait pu le laisser, mais ce système de protection des déchets et récupération des jus de décharges (lixiviats) n’est pas obligatoire dans les décharges ISDI, Veolia ne va tout de même pas faire plus que ce que la législation le lui demande.

 

 La préfète pourrait choisir d’imposer un tel dispositif qui rassurerait les associations environnementales, mais elle ne l’a pas demandé à Villeneuve sous Dammartin, pourquoi le demanderait-elle à Monthyon ?

 

 

Pas de captages d’eau = pas de problèmes

 

Pour en revenir à l’étude d’impact environnemental que Veolia a fait réaliser, l’industriel a choisi un rayon de 3 kms autour de la décharge, ce qui lui a permis, semble-t-il, de ne pas répertorier les 3 captages d’eau potable de proximité qui fournissent en eau potable les populations de St Soupplets, Forfry, Chambry, Gesvres le Chapitre, Marcilly et Monthyon, à savoir :

 

- St Soupplets à 3.6 kms

- Marcilly à 5.3 kms

- Forfry à 5.4 kms

 

 

Quand aux risques d’inondation des communes en aval de son site, Veolia n’en parle pas, pourtant Chauconin-Neufmontiers subi  régulièrement de fortes inondations, la dernière en date c’était en juin 2018.

 

Pour  les associations cette étude est insuffisante, elles ont demandé lors de la commission de suivi de site du 4 juin dernier qu’une tierce expertise soit réalisée comprenant une étude hydrologique, hydrogéologique et hydrochimique, elles souhaiteraient que cette étude  soit réalisée sur un périmètre minimum de 6 kms autour de la décharge, englobant les 3 captages d’eau.

 

 

 

Madame La Préfète

acceptera-t-elle cette demande ?

 

L'avenir nous le dira.

 

 

 

 

(1) Extrait Arrêté du 12 décembre 2014 relatif aux conditions d'admission des déchets inertes dans les installations relevant des rubriques 2515, 2516, 2517 et dans les installations de stockage de déchets inertes relevant de la rubrique 2760 de la nomenclature des installations classées 

Article 6 

Concernant les installations de stockage de déchets inertes relevant de la rubrique 2760, après justification particulière et sur la base d'une étude visant à caractériser le comportement d'une quantité précise d'un déchet dans une installation de stockage donnée et son impact potentiel sur l'environnement et la santé, les valeurs limites à respecter par les déchets visés par l'annexe II peuvent être adaptées par arrêté préfectoral. Cette adaptation pourra notamment être utilisée pour permettre le stockage de déchets dont la composition correspond au fond géochimique local.
En tout état de cause, les valeurs limites sur la lixiviation retenues dans l'arrêté
ne peuvent pas dépasser d'un facteur 3 les valeurs limites mentionnées en annexe II.
Cette adaptation des valeurs limites
ne peut pas concerner la valeur du carbone organique total sur l'éluat. Concernant le contenu total, seule la valeur limite relative au carbone
organique total peut être modifiée dans la limite d'un facteur 2.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029893828&categorieLien=id

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche