Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2019 4 23 /05 /mai /2019 09:06

 

 

 

L’industriel Suez dit que « le besoin local est fort », mais il n’explique pas que l’autre décharge de déchets dangereux qu’il exploite à Villeparisis, reçoit près de 94 % de déchets dangereux ne provenant pas de la Seine et Marne (chiffres de 2017 et 2018).

 

L’industriel ne dit pas qu’il reçoit dans sa décharge de Villeparisis des déchets de la France entière puisque le plan déchets d’Ile de France le lui permet et que Valérie Pécresse qui prépare le nouveau plan déchets d’IDF souhaite continuer dans ce sens, « pour rendre service ». Elle appelle cela « la solidarité interrégionale », c’est en quelque sorte faire supporter à une minorité les déchets dangereux que les autres  ne veulent pas enterrer près de chez eux.

 

 

Pour faire court  Villeparisis reçoit, en particulier, des REFIOM et REFIDI qui sont, notamment, les cendres les plus dangereuses produites par les incinérateurs.(1)

 

 

Une expérience est menée, depuis une vingtaine d'années, en France,

 « dite de stabilisation/solidification », pour tenter de réduire l’impact du stockage de ces déchets dangereux sur l’environnement et notamment sur les eaux souterraines.

 

C’est cette expérience que Suez Villeparisis a choisi d’appliquer à Villeparisis, elle consiste à couler ces déchets dans des liants minéraux (type ciments) et à les stocker.(2)

Le but est de limiter la solubilité et la mobilité des polluants et de réduire la perméabilité des déchets obtenus.

 

Le retour d’expérience étant assez court, on n’a pas suffisamment d’éléments pour prouver que cette méthode est sans risques pour les eaux souterraines, c’est semble-t-il, notamment pourquoi, cette décharge a été classée Seveso à hauts risques.

 

 

Une étude de 2012 d’Amorce indiquait que Villeparisis était la 2ème décharge française qui recevait le plus de Refiom (plus de 40 000 tonnes an) (1)

 

 

 

(1) http://www.amorce.asso.fr/media/filer_public/fd/8b/fd8b504f-e89a-4969-a90d-87005161b651/dt42_rapport_refiom_modifie_.pdf

(2) https://www.senat.fr/rap/o98-415/o98-41516.html

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche