Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2019 1 11 /02 /février /2019 19:18

 

Alors que la loi sur l'eau du 3 janvier 1992 oblige à protéger les captages d'eau, les élus, qui gèrent ces 2 captages d'Isles les Villenoy et Condé Ste Libiaire, n'ont à ce jour pas engagé la  DUP déclaration d'utilité publique visant à instaurer les périmètres de protection autour ces captages.

 

Une aubaine pour les industriels qui souhaitent implanter des installations polluantes ou dangereuses, à proximité, puisqu'aucune contrainte ne leur ait imposé vis à vis de ces captages.

 

L'Agence Régionale de Santé nous informe qu'une enquête publique devrait être organisée dans les prochaines semaines en vue de la mise en place de la DUP déclaration d'utilité publique  et de la prise de l'arrêté préfectoral de protection de ces captages.

 

Une bonne nouvelle pour les associations environnementales qui, sans relâche, le demandaient depuis plusieurs années, d'autant plus qu'en amont de ces captages se trouvent :

  • un site pollué à l'arsenic que la multinationale Tereos (ex Beghin Say) a laissé après la fermeture de sa sucrerie de Villenoy 

  • qu'un projet d'implantation d'une décharge de déchets dangereux Terzeo est en cours d'étude à la préfecture

  • qu'un projet de régularisation d'une installation de traitement de déchets de bâtiment CIV est également à l'étude à la préfecture.

 

Souhaitons que

Béatrice Abollivier

préfète du 77

attende

le résultat de cette enquête publique

avant de statuer

sur les projets Terzeo et CIV.

 

 

Extrait du site SIGES Seine Normandie

Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie :

 

Un PPC (périmètre de protection des captages) est un dispositif rendu obligatoire par la loi sur l’eau du 3 janvier 1992 (article L-1321-2 du code de la santé public). Il constitue la limite de l’espace réservé réglementairement autour d’un captage utilisé pour l’alimentation en eau potable, après avis d’un hydrogéologue agréé.Ce périmètre vise à prévenir les risques de pollutions ponctuelles ou diffuses sur un point de prélèvement d’eau pour la consommation humaine. Ils sont rendus officiels par Déclaration d’Utilité Publique (DUP).....

 

La protection de la ressource en eau est une priorité pour la production d’eau potable. Contre les pollutions locales, ponctuelles et accidentelles, la réglementation instaure ainsi des périmètres de protection autour des captages d’eau (article L.1321-2 du code de la santé publique), mis en œuvre par les Agences Régionales de Santé (ARS)

http://sigessn.brgm.fr/spip.php?article82

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche