Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 16:04
12.6.2018 Claye-Souilly parking centre ville, derrière la pharmacie

12.6.2018 Claye-Souilly parking centre ville, derrière la pharmacie

 

 

Sans concertation avec les populations, sans réunions publiques, l’enquête publique s’est tenue entre juin et juillet 2018, pour partie pendant les vacances scolaires.

 

 

 

Pour sécuriser certains de ses sites ADP Roissy a besoin d’imperméabiliser 125 000 m2 (12.5 hectares), une paille : environ 16 terrains de foot.

 

 

Mais pour ce faire ADP doit trouver une rivière pour renvoyer ce surplus d’eaux pluviales qui ne  pourra pas s’infiltrer dans le sol.

 

 

L’industriel indique pour une pluie centennale une quantité supplémentaire

d’eau de 8025 m3 ( aucune étude hydraulique n’est jointe pour justifier ce chiffre).

 

 

 

ADP a choisi la Reneuse (affluent de la Beuvronne) pour évacuer son surplus d’eaux pluviales, il faut que vous compreniez qu’il serait impensable d’évacuer cette eau vers le département 93 (ru du Sausset), la population y est beaucoup trop importante, il faut que vous l’acceptiez, c’est au titre de ladite « solidarité nationale » pour sécuriser l’aéroport.

 

 

 

Et votre sécurité à vous ?

Les risques d’inondations

 les risques de rupture des barrages

du Vor et des Renardières

 

 

Circulez, y a rien à voir.

 

 

 

Manque de chance pour l’industriel, suite à de fortes pluies Claye-Souilly a subi,  en juin dernier, d’importantes inondations en centre ville, de mémoire d’anciens, l’eau n’était pas montée aussi haut dans les parkings bordant la Beuvronne, depuis des lustres, à la suite de quoi Claye-Souilly a été reconnue en état de catastrophes naturelles.

 

Malgré cela les commissaires enquêteurs ont donné un avis favorable à cette nouvelle imperméabilisation, vous trouverez ci-dessous leur avis :

 

 

« AVIS DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE

 

La demande de renouvellement de l’autorisation est d’une durée de 10 ans, cependant les évolutions de la plate-forme sur le moyen terme laissent supposer que de nouvelles demandes interfèreront à la fois sur la durée et sur les modalités de rejets dans le milieu naturel pour le bassin versant Marne.

 

 La commission recommande :

 Une amélioration de la communication d’ADP dans le cadre des comités loi sur l’eau.

 La mise en place d’un dispositif d’alerte complémentaire aux dispositions de surveillance des rejets dans le bassin versant Marne.

 La mise en place d’une recherche des dérivés glycolés dans les rejets en Marne.

 

 Dans ce contexte, correspondant à l’imperméabilisation actuelle de 1 503 hectares plus 12,5 hectares, la commission donne un avis favorable à la demande du renouvellement de l’autorisation des rejets des eaux pluviales présentée par le groupe ADP. »

 

 

 

Pour mémoire la présidente de cette commission d’enquête est Marie-Françoise Sevrain  une ancienne élève de l’école de Claye-Souilly et  domiciliée aujourd’hui à Villenoy.

 

 

 

Lien vers la réponse des commissaires enquêteurs :

 

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/Plate-forme-aeroportuaire-Paris-Charles-de-Gaulle-Rejet-des-eaux-pluviales-AEROPORTS-DE-PARIS/RAPPORT-et-CONCLUSIONS-de-la-commission-d-enquete

12.6.2018 Claye-Souilly conservatoire de musique

12.6.2018 Claye-Souilly conservatoire de musique

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche