Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 17:12

 

 

Les deux associations environnementales qui avaient demandé l'organisation de cette réunion publique le regrettent.

 

Cette enquête publique porte notamment sur la demande d'ADP de reverser encore plus d'eau dans la Beuvronne, l'industriel veut encore imperméabiliser près de 12 hectares, sans créer de bassin de rétention d'eau.

 

En effet pour protéger la sécurité de sa plateforme, ADP veut éviter les points de concentrations de l'avifaune et pour ce faire réduire le stockage de ses eaux de pluies, mais l'industriel aurait-il oublié la sécurité des populations en aval de son site , en cas de fortes pluies ?

 

L'industriel veut également continuer à reverser des eaux plus polluées vers la Seine et Marne (Beuvronne) que vers la Seine St Denis (Sausset), alors que la Beuvronne est l'une des rivières les plus polluées du 77 et se rejette en amont proche de votre captage d'eau potable d'Annet sur Marne .

 

Suite aux inondations du centre ville de Claye-Souilly, vous auriez souhaité avoir des explications quant à la brusque montée des eaux en fin de matinée du 12/6/2018.

 

Vous auriez souhaité savoir pourquoi ADP a continué à envoyer, en cette fin de matinée, près de 600 litres d'eau à la seconde dans la Reneuse, via la Beuvronne, alors que le centre ville de Claye-Souilly commençait à être inondé et que son arrêté préfectoral ne l'y autorisait pas ?

 

 

Extrait arrêté préfectoral 2012

Enquête publique Loi sur l'Eau Aéroport de Roissy : Les commissaires enquêteurs refusent d'organiser une réunion publique

 

 

 

Vous auriez souhaité savoir pourquoi ADP a rempli le barrage des Renardières jusqu'à 55 %, alors qu'il indique que la réglementation ne le permettrait que jusqu'à 50% ? (page 26 dossier autorisation environnementale, enquête publique)

 

Vous auriez aimé connaître les limites d'acceptation des eaux de ce barrage et avoir à disposition un plan lisible des secteurs touchés sur Mitry-Mory et Claye-Souilly, en cas de rupture de ce barrage.

 

Mais pour l'instant

vous n'aurez aucunes réponses à vos questions

 

 

 

DANS UN SOUCI DE TRANSPARENCE

IL SERAIT SOUHAITABLE QUE LA PREFECTURE

ORGANISE

A LA RENTREE

UNE REUNION PUBLIQUE

EN PRESENCE

DE LA POLICE DE L'EAU, DES SYNDICATS DE RIVIERES

DES ELUS, D'ADP

ET DES ASSOCIATIONS 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche