Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 11:18
 

 

La Seine et Marne « accueille » sur son territoire

une usine Brenntag à Tournan

classée Seveso à Hauts Risques

 

 

 

Il y a quelques années cet établissement a reçu plusieurs mises en demeure, prescription mesures d'urgence, arrêté de sanction...de la part de la préfecture.

 

http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/ficheEtablissement.php?selectRegion=&selectDept=-1&champcommune=&champNomEtabl=brenntag&selectRegSeveso=-1&selectRegEtab=-1&selectPrioriteNat=-1&selectIPPC=-1&champActivitePrinc=-1&champListeIC=&selectDeclaEmi=&champEtablBase=65&champEtablNumero=2803&ordre=&champNoEnregTrouves=19&champPremierEnregAffiche=0&champNoEnregAffiches=20

 

 

 

Paru sur le site La Dépêche,fr :

 

Publié le 21/03/2018 à 11:04, Mis à jour le 22/03/2018 à 07:43

 

Explosion dans une usine de produits chimiques du Tarn : 2 sous-traitants en urgence absolue

 

Une explosion est survenue, ce mercredi matin, en milieu de matinée, à l'usine Brenntag de Saint-Sulpice dans le Tarn. L'explosion s'est produite dans une cuve enterrée de solvants, contenant de l'acétate d'éthyle, dans cette usine de distribution de produits chimiques.

L'installation exploitée par la société BRENNTAG à Saint-Sulpice-La-Pointe est une installation classée
soumise à autorisation avec statut SEVESO seuil haut dû à la nature des activités du site, avec des risques
accidentels pouvant générer des effets toxiques et des effets thermiques en dehors du site.

 

L'accident s'est produit à l'occasion d'une procédure de maintenance-nettoyage de la cuve de 35 m3, vide au moment de l'explosion. "C'est probablement l'absence de ventilation suffisante de la cuve qui contenait l'acétate d'éthyle qui serait à l'origine de l'explosion", indique la préfecture du Tarn. Une enquête a été ouverte.

Les risques de pollution de l'air et d'explosion secondaire sont écartés.

Deux ouvriers gravement brûlés

Deux sous-traitants de l'entreprise Deldossi, basée à Saint-Sulpice, en charge de la maintenance, ont été gravement brûlés au visage et au torse et transportés en urgence absolue à l'hôpital Rangueil de Toulouse à 11h15. Le pronostic vital d'un des deux blessés est engagé. Douze salariés de l'usine ont été placés en sécurité.

Environ 50 pompiers sont sur place venus des centres de secours de Saint-Sulpice, Albi, Castres, Gaillac et Lavaur. La préfecture du Tarn a activé son centre opérationnel départemental, une cellule d'urgence, pour suivre les événements.

 

Suivez l'évolution minute par minute

16h10 - Les sapeurs pompiers ont quitté le site depuis 13h30. Celui-ci reste pour l'heure inaccessible. La gendarmerie est sur place pour réaliser des constatations. Une vingtaine d'entre eux ont participé à la sécurisation sur un périmètre de 500 mètres autour de l'usine, sous les ordres du commandant Matuszak qui a fait appel aux brigades de Saint-Sulpice-Lavaur, à la brigade de recherche, à la brigade motorisée, au PSIG et à la cellule d'identification criminelle d'Albi.

16h - Le cirque Zapatta implanté juste à côté de l'usine ne donnera pas de représentation ce mercredi midi. "Ils nous ont dit que ça risquait de refaire un boom", confie un des salariés tout en démontant la structure.

12h45 - Le commandant des opérations de secours Stéphane Giroir annonce que "les opérations sont sous contrôle". 15 engins ont été engagés dont certains spécialisés dans les risques chimiques.

12h40 - Le directeur de l'usine, Dominique Guillou, déclare que "le plan d'évacuation s'est déroulé parfaitement". Il affirme que les ouvriers blessés sont des sous-traitants. Il indique qu'il n'y a aucune atteinte à l'environnement ce que confirment les pompiers.

12h15 - L'explosion a été entendue au centre-ville de Saint-Sulpice situé à 1 km. Un témoin décrit un bruit similaire à un avion qui passe le mur du son. Un autre témoin, salarié du cirque Zavatta, installé à proximité affirme avoir entendu "un sifflement puis une explosion" et raconte avoir vu des débris voler à 20 mètres de haut.

11h40 - La préfecture du Tarn annonce "la levée de doutes", le déconfinement des élèves et le rétablissement progressif de la circulation des véhicules et des trains.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/21/2764135-explosion-dans-une-usine-seveso-dans-le-tarn-2-blesses.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche