Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 18:21

 

L’assistance publique est entrain de vendre ses bijoux de famille : immeubles, terrains….

 

L’assistance publique possède notamment à Annet sur Marne, un terrain agricole de 20 hectares très bien placé, au bord de l’ancienne décharge

ECT et en face de la nouvelle. Seule la départementale 418 sépare les terrains.

 

Vous savez cette départementale qui a été inondée à plusieurs reprises en ce début d’année, suite aux eaux de ruissellement des champs quI ne pouvaient

plus s’évacuer face à la décharge ECT.

 

D’ailleurs pour éviter ce problème si le conseil départemental fermait cette route et la cédait à ECT, ce serait un souci de moins pour l’exploitant, qui pourrait faire d’une pierre 2 coups en achetant les terrains agricoles de l’assistante publique.

 

Il pourrait soit demander au préfet  d’exploiter une nouvelle décharge ISDI  ou bien demander au maire d’Annet sur Marne, une autorisation d’aménager, c’est-à-dire de remblayer ces terres agricoles avec des déchets « dits inertes », cela rendrait bien service au Grand Paris  qui a bien besoin d’emplacements pour déverser ses déchets.

 

Mais nous direz-vous le rôle de la Safer (1) est de protéger les terres agricoles,

opposera-t-elle son veto si cette vente devait se faire ? Pas sûr, regardez en face elle a bien laissé de bonnes terres agricoles se transformer en décharge.

 

(1) http://www.saferidf.fr/website/accueil_du_site_de_la_safer_ile_de_france_&901.html

 

Annet sur Marne : l’assistance publique va-t-elle vendre ses terres agricoles à un exploitant de décharge ?

1 Décharge Veolia Claye-Souilly (289 hectares)

 la plus importante décharge ISDND de France (ordures ménagères et autres)

2 Décharge Veolia Fresnes sur Marne (35 hectares)

décharge ISDI (gravats bâtiments) près d’une école maternelle

3 Décharge ECT Annet sur Marne (98 hectares)

décharge ISDI près du plus important captage d’eau du 77 qui fournit en eau

potable près de 500 000 habitants

4 Ancienne décharge ISDI ECT Annet sur Marne

5 Décharge ISDI Terralia Villevaudé (14 hectares)

 au bord de la promenade de la Dhuis

6 Décharge illégale Fresnes sur Marne/Claye-Souilly

7 Terrain agricole de 20 hectares appartenant à l’assistance publique

8 Captage d’eau d’Annet sur Marne qui fournit en eau potable 500 000 habitants.

 

 

Paru dans le Figaro :

Hôpitaux de Paris: vente du siège d'ici 2021

  • Par  Le Figaro.fr avec AFP 

 

  • Mis à jour le 15/01/2018 à 19:53 

 

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) va vendre son siège social au coeur de la capitale pour s'installer dans un nouveau bâtiment au sein de l'hôpital Saint-Antoine, a annoncé aujourd'hui son directeur général, Martin Hirsch.

"J'ai décidé une profonde transformation du siège de l'AP-HP (...) dans des locaux plus modernes, avec des effectifs plus resserrés", a déclaré M. Hirsch lors de la présentation de ses voeux. "Mon choix s'est arrêté sur l'hôpital Saint-Antoine, où nous construirons un nouveau bâtiment", a-t-il ajouté.

» LIRE AUSSI - Hôpitaux de Paris: le déficit se creuse

Situé dans l'Est parisien, ce lieu a l'avantage d'être installé "au coeur d'un ensemble hospitalier, qui reste central et bien desservi", a-t-il expliqué. Ce déménagement "prévu en 2021" sera compensé par la vente du siège actuel, composé de deux immeubles proches de l'Hôtel de Ville.

"La différence entre le produit de cette vente (...) et la réalisation du nouveau siège sera intégralement réinjectée dans notre plan d'investissement pour les hôpitaux", a assuré M. Hirsch.

Le plus grand centre hospitalier français a en effet prévu de dépenser 2,4 milliards d'euros d'ici 2022 dans les équipements médicaux, l'informatique et surtout les travaux, dont plus d'un milliard pour des restructurations immobilières. Mais sa situation budgétaire s'est fortement dégradée en 2017, le déficit des activités de soins plongeant à 174 millions d'euros, contre 43 millions en 2016

 

Avant l'annonce de la vente du siège, l'AP-HP comptait déjà sur sa "politique dynamique de valorisation de son patrimoine" pour financer ses projets: le plan global de financement pluriannuel (PGFP) présenté à l'automne reposait notamment sur la cession d'immeubles, logements et terrains pour environ 300 millions d'euros en cinq ans.

 

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/01/15/97002-20180115FILWWW00367-hopitaux-de-paris-vente-du-siege-d-ici-2021.php

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche