Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 16:23
ru du Courset

ru du Courset

 

 

Le ru du Courset est un cours d'eau qui traverse les champs cultivés par l'agriculture intensive, il prend sa source à Plessis aux Bois, traverse Charny pour se jeter dans la Marne à Charmentray.

 

Ironie du sort, 2 de ces 3 communes ont pour maire un agriculteur :

- Le Plessis aux Bois, Cyril Proffit (les Proffit qui dirigent cette commune depuis des décennies)

- Charmentray, Bernard Lenfant (Les Lenfant qui dirigent cette commune depuis des décennies)

Charny compte également un agriculteur dans son conseil municipal.

 

Pourquoi le lobby agricole

 avec une telle ténacité

veut-il faire rayer ce cours d'eau de la carte IGN ?

 

Pour protéger les cours d’eau  de la pollution la loi oblige les agriculteurs à implanter une bande enherbée sans pesticides de 5 à 20 mètres en bordure des cours d’eau figurant sur la carte IGN. (1)

 

Si le cours d’eau est déclassé , il n'apparaîtra plus sur la carte IGN et les agriculteurs pourront cultiver et déverser des pesticides jusqu’au bord de ce cours d’eau .

 

 

Une pollution supplémentaire

des captages d'eau de Charmentray?

 

 

Il faut savoir également que le ru du Courset se jette dans la Marne, à proximité des deux captages d'eau de Charmentray qui fournissent en eau potable les populations de Charmentray, Charny, Précy sur Marne, Gressy, Messy, Iverny, Le Plessis aux Bois, Villeroy.

C'est dans l'eau du robinet fournie par ces deux captages qu'il a été retrouvé, il y a quelques mois un taux d'atrazine non conforme aux références de qualité, l'atrazine est un pesticide interdit en France depuis 2003.

 

Ces deux captages d'eau ne sont pas protégés par une DUP comme l'oblige la législation et sont bordés de champs cultivés par l'agriculture intensive .

 

Ce sont les élus des communes de Charmentray, Charny, Précy sur Marne, Gressy, Messy, Iverny, Le Plessis aux Bois, Villeroy.qui auraient dûs mettre en place cette protection depuis de nombreuses années, mais ne l'ont pas fait.

 

Pourquoi ?

 

Nous ne voudrions pas croire que les intérêts personnels de nombreux agriculteurs élus de plusieurs de ces communes pourraient ralentir le processus obligatoire de protection de ces captages ?

 

 

Pour plus d'informations

contactez les élus de ces communes .

 

 

(1) Arrêté du 12 septembre 2006 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits visés à l'article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000425570

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans EAU
commenter cet article

commentaires

Recherche