Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 18:43

 

RER B : des pannes continuelles, des usagers entassés en surnombre aux heures de pointe dans des conditions inacceptables, des voyageurs qui font des malaises…, c’est le quotidien de cette ligne.

 

Pour plus d’infos nous vous conseillons de consulter le blog en lien :

http://rerb-leblog.com/

 

 Ironie du sort c’est sur cette  7ème circonscription qu’il a été décidé de construire la ligne luxueuse du  CDG EXPRESS pour permettre aux voyageurs de l'aéroport  de Roissy de rejoindre Paris dans de bonnes conditions. L'image de Paris, dans le monde, ne  peut pas continuer à être dégradée par la ligne de transport RER B.

 

De l’argent pour

le CDG EXPRESS

mais pas d’argent pour

le RER B ?

 

 

Il faut bien comprendre que vous êtes ici chez les « petites gens » du nord-ouest 77 où l’on envoie les ordures des autres, alors au point où ils en sont là-bas, ils ne vont pas se plaindre.

 

 

 

Paru dans Actu-Environnement :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/charles-de-gaulle-CDG-express-justice-recours-arrete-29154.php4

CDG express : des associations saisissent la justice

Transport | | Mathilde Bouchardon

Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer cette pageEnvoyer par e-mail

L'Association contre le projet CDG Express, l'association Pouvoir Citoyen et le conseiller régional Pierre Serne (EELV) ont déposé un recours contre l'arrêté inter-préfectoral de déclaration d'utilité publique modificative du projet CDG Express.

Signé le 31 mars 2017, cet arrêté confirme l'objectif de mise en service du projet de liaison CDG Express fin 2023, soit avant la potentielle organisation par Paris des jeux olympiques de 2024. Il modifie la déclaration d'utilité publique obtenue en décembre 2008 et prorogée pour cinq ans en 2013.

La déclaration d'utilité publique modificative prévoit désormais l'établissement d'une grille de circulation pour éviter tout impact du CDG Express sur le fonctionnement des lignes existantes, RER B et lignes K et H du Transilien. Elle prend également en compte l'évolution du montage juridique de l'opération et des conditions de son financement. Le coût de la réalisation de l'infrastructure est estimé à 1,41 milliard d'euros hors taxe aux conditions économiques de 2014. Une taxe d'1,40 euro maximum votée en fin d'année 2016 sera perçue par passager embarqué ou débarqué à Roissy à compter de la mise en service de CDG Express. Aéroport de Paris et SNCF Réseau participeront en fonds propres, pour un montant d'environ 0,2 milliard d'euros chacun, au capital de la société filiale qui réalisera l'infrastructure. Il est également envisagé que la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) entre au capital.

Les requérants entendent obtenir, en plus de l'annulation de la déclaration d'utilité publique, la réalisation d'une nouvelle étude d'impact présentant l'ensemble des alternatives possibles à ce projet.

Mathilde Bouchardon, journaliste
Rédactrice

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans SEINE ET MARNE
commenter cet article

commentaires

Recherche