Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 20:55
Forêt régionale de Montgé en Goële

Forêt régionale de Montgé en Goële

 

 

Destruction

de 35 hectares de la forêt régional

de Montgé en Goële

 

 

Afin de protéger la forêt régional de Montgé le conseil départemental 77 décidera d’y créer une zone de protection au titre des Espaces Naturels Sensibles.

Pour accompagner l’action du conseil régional IDF de protection du massif et de son ouverture au public, le 19 juin 1989, le conseil général 77 décide de préempter (1) les terrains de la forêt régionale de Montgé en Goële.

 

Etait-ce vraiment

 pour protéger la forêt

 ou

 pour favoriser

l’exploitation du gypse à ciel ouvert

par l’industriel allemand Knauf ?

 

A vous de juger.

 

Ironie du sort en 2014, le conseil départemental 77 décidera de déclasser 35 hectares d’Espaces Naturels Sensibles pour permettre à l’exploitant Knauf d’implanter une carrière de gypse à ciel ouvert dans cette forêt.

 

C’est lors de la séance du 2/2/2014 que le conseil général 77 donnera un avis favorable, ce sont  Jean-Pierre Bontoux (PCF) conseiller général du canton de Mitry-Mory  et son collègue Michel Vallier (PS), conseiller général du canton de Trilport, qui seront les rapporteurs de la proposition de déclassement des Espaces Naturels Sensibles, sous le présidence de Jean-Jacques Hyest (UMP),

 

 

C’est le Conseil Régional IDF, président Jean-Paul Huchon (PS), qui l’avait demandé  après que ses membres aient donné un avis favorable à l’unanimité  (séance du 26/6/2003).

 

Ce même jour l’AEV, président David Bohbot (PS), demandera au maire de St Soupplets, Francis Delabarre (UMP), de faire voter une délibération pour demander d’exclure du droit de préemption ENS les parcelles concernées, ce que fera le conseil municipal le 15/12/2003.

 

 Le Centre de la propriété forestière et la Chambre d’Agriculture consultés le 8/12/2003 n’ont pas émis de remarque particulière.

 

Est-ce acceptable

que tous ces élus se soient entendus 

pour accepter

la destruction

de notre patrimoine forestier du nord-ouest 77 ?

 

A vous de juger

 

 

 

Qu'en est-il aujourd'hui ?

 

Lors de la séance du 28/4/2017  le conseil départemental 77, déposa une proposition visant à permettre de détruire la forêt de Montgé en Goële, en autorisant l'exploitation du gypse par une carrière à ciel ouvert, c'est Isoline Millot (LR), conseillère départementale du canton de Nemours qui était rapporteur de cette proposition, sous la  présidence de Jean-Jacques Barbaux (LR) .

 

C'était sans compter sur l'intervention des deux conseillers départementaux du canton de Mitry-Mory, Marianne Margaté (PCF) et Bernard Corneille (DVG), qui ont permis que cette proposition n'aboutisse pas.

 

Deux conseillers très attachés au patrimoine environnementale du nord-ouest 77 qui ont obtenu un vote à l'unanimité  du conseil départemental 77 contre l'exploitation du gypse à ciel ouvert sur la forêt de Montgé en Goële.

 

Affaire à suivre.........

 

 (1) préemption. Priorité dont jouit un acheteur (notamment l'Administration) pour se porter acquéreur d'un bien avant toute autre personne

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article

commentaires

Recherche