Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:56
Les petites réunions « entre amis » du Conseil Régional  IDF avec  les industriels des déchets et le CD 77 !

 

 

Le futur plan déchets d’Ile de France est en cours d’élaboration, le conseil régional organise de petites réunions « entre amis » avec les industriels des déchets BTP, les carriers, les recycleurs, les démolisseurs …., la dernière a eu lieu en décembre dernier.

 

Qui représente

les populations du nord-ouest 77 ?

 

A notre connaissance personne.

 

Le Conseil Régional IDF invite qui il veut à participer à ce semblant de concertation.

 Valérie Pécresse et Chantal Jouanno ne vont tout de même pas inviter des trouble fêtes, ces associations qui comme Adenca se battent sans relâche pour faire entendre la voix des riverains des sites polluants traitant les ordures.

 

C’est la dite «  concertation à la française »

Les autres décident pour vous

 

 

Ironie du sort, la dernière réunion de 2016, plan déchets BTP (qui remplacera le PREDEC) réunissait entre autres le conseil régional IDF, le Conseil départemental 77...et les industriels suivants :

 

- Sofrat une entreprise dont Roissy en Brie ne voulait pas et que le préfet n’a pas autorisé à implanter une ISDI à Chaumes en Brie (1)

 

- le Group Paprec autorisé à exploiter une décharge ISDI à Villevaudé (Terralia) qui a été fermée à la suite d’une pollution et n’est toujours pas rouverte

 

-Yprema une entreprise de recyclage de déchets du BTP qui ces dernières années a reçu plusieurs mises en demeure de la préfecture  pour non respect de la législation sur ses sites Lagny sur Marne et Emerainville

 

- Veolia qui exploite une décharge ISDI à Fresnes sur Marne

- Cemex qui exploite une décharge ISDI à Marolles sur Seine

- Suez qui exploite la décharge de déchets dangereux de Villeparisis

- Placoplatre qui exploite les carrières /décharges de Villeparisis, le Pin, Villevaudé…..

 

 

Sans oublier l’Union Nationale des Exploitants de Déchets d’IDF, représentée par son président Albert Zamuner du groupe Colas/Cosson qui est intervenu dans un article du Parisien 77 pour vanter l’implantation de la décharge/recyclage de déchets dangereux Terzeo à Villenoy/Isles les Villenoy.

 

 

(1) http://www.leparisien.fr/seine-et-marne/la-ville-bloque-l-arrivee-de-l-entreprise-de-concassage-24-05-2005-2005974531.php

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/8281/52438/file/ARP_ISDI_refus_Chaumes_Ste_Sofrat.pdf

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

Isles-lès-Villenoy : 35 M€ investis pour recycler les terres polluées du BTP

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne>Isles-lès-Villenoy|Valentine Rousseau|11 juillet 2016, 19h56|

 

 

Savez-vous ce que deviennent les milliers de m3 de terres évacuée pour construire logements et autre parking ? Les sols issus des chantiers du BTP sont aujourd’hui enfouis dans les décharges sans autre forme de traitement car elles sont dites « polluées ». Un procédé qui peut sembler aberrant lorsque l’on sait que les entreprises d’Ile-de-France sont obligées d’acheter 45 % des terres dont elles ont besoin pour construire dans des carrières en province.

Mais une idée innovante va changer la donne d’ici deux ans à Isles-lès-Villenoy, dans le Pays de Meaux. La société Terzéo compte dépolluer les sols issus des chantiers et les valoriser à 75 % en les transformant en granulats naturels, qui pourront être réutilisés dans de nouvelles constructions. Terzéo a été créée par deux entreprises de travaux publics, Clamens, à Claye-Souilly et Cosson, dans le Val-d’Oise. Elle traitera 200 000 t par an de terres polluées.

« Nous travaillons à ce projet depuis cinq ans », souligne Amaury Cudeville, président de Terzéo et responsable de développement chez Clamens. Il souligne un paradoxe : « le terrassement alimente les décharges alors qu’on ouvre des carrières pour alimenter les chantiers ». Voilà pourquoi la structure qu’il préside « s’inscrit dans l’économie circulaire et les circuits courts ».

« Cette exploitation évite la création de 50 ha de carrières »

Pour s’installer, Terzéo a racheté 61 ha de terres de l’ancienne sucrerie de Villenoy et a investi 35 M€ dans la filière. Le dossier d’instruction a été déposé en préfecture le 6 juin, pour une autorisation possible d’exploitation d’ici 18 ou 24 mois. « Il est dommage d’appauvrir les gisements naturels quand on peut valoriser les terres polluées, estime Albert Zamuner, responsable du développement de Cosson. Cette exploitation évite la création de 50 ha de carrières et notre granulat recyclé sera au même prix que celui du marché. »…….

leparisien.fr

 

http://www.leparisien.fr/isles-les-villenoy-77450/isles-les-villenoy-35-meur-investis-pour-recycler-les-terres-polluees-du-btp-11-07-2016-5959985.php

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche