Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 18:33
Forêt régionale de Montgé en Goële

Forêt régionale de Montgé en Goële

 

 

 

Extrait article Journal de l’environnement du 20/2/2017 :

 

« Opposée. Valérie Pécresse est totalement opposée au projet de décret qui ouvre l‘exploitation minière (de gypse, le plus souvent) dans les forêts de protection. En Ile-de-France, les massifs de Fontai
nebleau, Rambouillet, Sénart, Fausses-Reposes et Saint-Germain-en-Laye sont ainsi menacés. »

http://www.journaldelenvironnement.net/article/valerie-pecresse-devoile-le-plan-vert-francilien,79680

 

 

Mais quand il s’agit de protéger la forêt de Montgé en Goële, Valérie Pécresse est aux abonnés absents.

 

 

Pourquoi

ne répond-t-elle toujours pas

 au courrier d’Adenca ?

 

 

 

Va-t-elle laisser la forêt régionale de Montgé en Goële aux mains de l’industriel allemand Knauf, pour y exploiter une carrière de gypse à ciel ouvert, qu’il remblaiera par des déchets.

 

 

Madame Pécresse aurait-elle oublié que cette forêt a été payée par les impôts des franciliens, que c’est le patrimoine naturel du nord-ouest 77, l’un de ses derniers poumons verts.

 

 

Il est vrai que Madame Pécresse recherche des trous pour mettre les ordures du Grand Paris, on ne va tout de même pas détruire la forêt de Rambouillet ou de St Germain en Laye pour y mettre des ordures, vous n’y pensez pas.

 

Mais à Montgé en Goële, pourquoi pas ?

 

 

 

L’Ile de France

a déjà noyé d’ordures ce secteur

 alors un peu plus

 un peu moins

 là-bas

ils ne  sont plus à cela près

 

 

 

 

 

article paru dans le journal de l’environnement :

 

Valérie Pécresse dévoile le plan vert francilien

Le 20 février 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg

 

Valérie Pécresse veut créer 500 hectares d'espaces en Île-de-France d'ici à 2021.
DR

L’exécutif francilien entend offrir 10 mètres carrés d’espaces verts de proximité à chaque Francilien d’ici 2021. Un objectif visé depuis… 1964.

Pari tenu! Quatre mois après le lancement de la concertation, la région Ile-de-France vient d’accoucher de son premier plan vert. Mais gestation courte n’est pas forcément synonyme d’ambitions maigrichonnes. «Notre ambition, affirme la présidente du conseil régional, est d’offrir aux 2 millions de Franciliens qui en sont dépourvus un espace vert à moins de 15 minutes à pied, de relancer la création d’espaces verts et de créer l’équivalent d’un bois de Boulogne en nouveaux espaces verts et boisés.» Au total, la Région prévoit de créer 500 hectares d’espaces verts d’ici à 2021: «l’équivalent du Bois de Boulogne», insiste Valérie Pécresse.

RÉGION HORS-LA-LOI

La situation n’était, il est vrai, pas folichonne. Voilà près d’un demi-siècle que la région capitale ne respecte pas une circulaire de 1973 imposant que chaque habitant dispose, au minimum, de 10 m2 d’espaces verts de proximité.

 

«Au minimum 193 communes d’Ile-de-France connaissent actuellement, à des degrés divers, une carence en offre d’espaces verts publics de proximité. Dans le périmètre de la métropole du Grand-Paris, 80 communes et 18 des 20 arrondissements de Paris, composant la métropole, connaissent ainsi un déficit d’espaces verts publics de proximité», rappelait en 2016 un rapport de la chambre régionale des comptes. Il y a donc du boulot. Ce qu’avaient d’ailleurs parfaitement identifié, dès 1964, les rédacteurs de la première politique forestière du district de Paris….

 

Opposée. Valérie Pécresse est totalement opposée au projet de décret qui ouvre l‘exploitation minière (de gypse, le plus souvent) dans les forêts de protection. En Ile-de-France, les massifs de Fontainebleau, Rambouillet, Sénart, Fausses-Reposes et Saint-Germain-en-Laye sont ainsi menacés……

 

http://www.journaldelenvironnement.net/article/valerie-pecresse-devoile-le-plan-vert-francilien,79680

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article

commentaires

Recherche