Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 11:24

 

 

Fort de Courtry/Vaujours

Pour protéger les populations les préfets du 93 et 77 ont pris le 22/9/2005 un arrêté qui indique que les terres issues de travaux de terrassement, construction ou modification du terrain doivent être stockées sur le site même.

 

Etendre la pollution ?

 

Aujourd’hui Placoplatre qui a découvert  récemment 9500 m3 de terres amiantés, provenant de démolitions antérieures par le CEA, souhaiterait remettre en cause cet arrêté, protecteur pour les populations, pour pouvoir semble-t-il déverser ces terres amiantées dans la fosse d’Aiguisy, voisine du Fort de Vaujours, cette fosse est en fait un trou créé par l’exploitant pour y extraire le gypse et qu’il doit remblayer.

 

Mais Placoplatre aurait-il oublié que la législation française interdit de remblayer des carrières avec des terres amiantées.

Pourtant l’arrêté préfectoral qui lui a été délivré en 2006 l’indique clairement page 7 :

« Les matériaux d’origine extérieurs destinés au remblayage du site ne peuvent être que des matériaux inertes non contaminés ni pollués. ».

 

Si Placoplatre projette de déverser les déchets dangereux de terres amiantées et autres provenant du Fort de Vaujours, il va devoir demander l’autorisation d’implanter une décharge de déchets dangereux dans la Fosse d’Aiguisy.

 

Implanter une décharge de déchets dangereux près de la plus importante décharge de déchets dangereux de France Sita Villeparisis et alors que le projet de décharge de déchets dangereux Terzeo de Villenoy, à 20 kms de là, rencontre un véritable rejet de la population , est bien sérieux ?

 

 

Si pour créer des emplois

 Placoplatre

 se penchait plutôt

sur le recyclage du plâtre ?

 

Les déchets du Grand Paris sont constitués de 45 % de terres contenant du gypse, Placoplatre pourrait projeter de recycler ces déchets, cela pourrait éviter de nouvelles décharges.

 

Depuis des dizaines d’années, des tonnes et tonnes de déchets de plâtre sont déversés dans la décharge Veolia de Claye-Souilly sans que personne ne se penche sur leur recyclage, Placoplatre pourrait s’y pencher.

 

 

Le recyclage

un sujet qui fâche

Placoplatre ?

 

 

Lorsque les associations environnementales évoquent cette possibilité, il semblerait que ce soit un sujet qui fâche la multinationale qui se lance dans des réponses confuses et peu argumentées pour justifier ses choix.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans CARRIERES
commenter cet article

commentaires

Recherche