Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 11:17

 

 

 Avis du 16/3/1983 de l’hydrogéologue agréé J. Campinchi,plus de 30 ans déjà ! 

 

 

« Le forage d’eau …a une profondeur de 67.50 m

 

C’est un captage mixte Lutétien-Yprésien…

Les eaux sont de bonne qualité bactériologique et ne contiennent pas de nitrates ; par contre leur teneur en fer est très forte (1mg/l en 1972), (13mg/l le 1er juin 1982). Par ailleurs ces eaux ont des concentrations en sulfates qui dépassent très souvent la norme de 250 mg/l. Les analyses de 1972 donnent 340 mg/l ; celles de 1980 étaient de 165 mg/l ; en 1981 la teneur en SO4 dépassait à nouveau les normes avec 301 mg/l, le 1er juin 1982, l’analyse du CDLP donnaient 282.1 mg/l. »

 

 

Ce captage n’est pas protégé par un arrêté de déclaration d’utilité publique.

 

 

Qu’est-ce qu’une DUP ?

 

C’est un arrêté qui est pris par le Préfet pour protéger les alentours d’un captage d’eau, protéger la ressource en eau contre la pollution, avec interdiction de pratiquer certaines activités polluantes ou dangereuses autour de ces captages.

 

La protection de la ressource en eau a été rendue obligatoire depuis la loi sur l’eau du 3/1/1992, mais au nord 77 un certain nombre de captages ne sont toujours pas protégés, en infraction avec la législation en vigueur, une situation favorable  à l’agriculture intensive, aux industries polluantes et dangereuses.

 

 

 

 

 Pourquoi il n'y a plus aucunes informations

sur le site ADES

du ministère de l'écologie

concernant

ce captage depuis le 15/1/2008 ?

 

Captage de Lesches en aval du projet Terzeo : teneurs en fer et sulfates très fortes  déjà en 1983  !

 

« ADES est la banque nationale d’Accès aux Données sur les Eaux Souterraines qui rassemble sur un site internet public http://www.ades.eaufrance.fr/ des données quantitatives et qualitatives relatives aux eaux souterraines, dont les objectifs sont :

  • de constituer un outil de collecte et de conservation des données sur les eaux souterraines,
  • d’être mobilisable par un large ensemble de partenaires,
  • de permettre les traitements nécessaires à l’action de chacun des partenaires,
  • d’être le guichet d’accès aux informations sur les eaux souterraines,
  • d’avoir un suivi de l’état patrimonial des ressources pour répondre à la politique des eaux souterraines
  • d’adopter au niveau national un principe de transparence et d’accessibilité aux données sur les eaux souterraines. »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans EAU
commenter cet article

commentaires

Recherche