Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 14:45

 

 

 

Les membres des associations environnementales

participant à la commission de suivi de site

 pourront-ils visiter

le site industriel BASF Meaux

 classé

SEVESO à hauts risques ?

 

Nous n’en savons rien

 

Ce matin lors de la CSS la question a été posée aux dirigeants du site par Nature Environnement 77, mais n’a reçu aucune réponse, pourtant habituellement les industriels des sites Seveso acceptent volontiers de faire visiter leur site aux membres des CSS.

 

Une CSS menée au pas de charge, en 2 heures, présentation du dossier par l’exploitant et réponses aux questions des membres de la CSS.

 

C’est la « dite concertation à la française »

 du style

évitez de poser

trop de questions

 

Les associations environnementales qui avaient  étudié sérieusement le dossier et préparé des questions bien ciblées sur les émissions polluantes de l’industriel dans l’air et dans l’eau n’ont pas pu poser toutes leurs questions.

Elles devront faire une demande écrite à laquelle l’industriel devrait répondre pour la fin de l’année.

 

A noter l’absence de l’Agence Régionale de Santé et de la Police de l’eau, cela évitera que les associations leur posent des questions

 

A noter également que l’élue de Meaux  Mme Jacquet n’a pas pu  fournir l'information, à savoir  si la ville disposait d’une solution de secours pour fournir en eau potable l’agglomération de Meaux en cas de pollution importante de la Marne.

En effet l’eau qui fournit l’agglomération de Meaux est pompée dans la Marne à Nanteuil les Meaux en aval de l’usine BASF.

 

Une inquiétude également des associations car l’usine BASF est située, en bordure de Marne, pour partie en zone inondable et notamment une partie de sa station d’épuration  se trouve en zone rouge du Plan Prévention des Risques Inondations (lit mineur de la Marne).

 

Que se passerait-il

en cas de fortes inondations de la Marne ?

 

Les associations n’en savent rien car pour l’instant elles n’ont pas eu accès aux études que BASF devaient réaliser.

 

BASF n’a pas fourni non plus lors de la CSS :

- les résultats des contrôles des teneurs en poussières et substances gazeuses émises dans l’air

- les résultats des contrôles des eaux reversées dans  la Marne.

 

Souhaitons qu’à l’avenir BASF améliore sa communication auprès des associations environnementales.

 

 

Affaire à  suivre……

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche