Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 09:28

 

 

 BASF Meaux

SEVESO

à hauts risques

 

un industriel qui a 2 reprises a reçu des mises en demeure de la DRIEE 77 (11/2/2015 et 20/12/2013),

 

Un site pollué inscrit dans la base Basol (1)

 

 

 

Une fiche d'information, édité sur le site ICPE (2) à destination du public vous permettra de connaître les produits fabriqués par cette entreprise et les dangers liés aux accidents majeurs. 

 

 

 

 

Annexe : Fiche d’information établissement SEVESO seuil haut

 

Nom de l’établissement : BASF Health and Care Products –

Site de Meaux

Adresse de l’établissement : 19, rue Pierre Brasseur - 77100 MEAUX

 

Activité de l’établissement : L'usine BASF de Meaux fabrique une large gamme de produits :

‐ Des composés tensio‐actifs servant de base dans la fabrication de détergents (lessive, liquide vaisselle,…), de produits cosmétiques (shampooings, gels douche,…), de lubrifiants pour huiles moteurs,

‐ Des dérivés pour de multiples autres secteurs d’applications (lubrifiants, encres, bâtiment, peinture, vernis).

 

Nature des dangers liés aux accidents majeurs et leurs effets potentiels sur la santé humaine et l'environnement :

 

De par les produits employés ainsi que par les procédés mis en œuvre, le site peut générer les phénomènes dangereux suivants :

 

‐ L’incendie : feu de liquides inflammables, de liquides et solides combustibles, ‐ L’explosion : polymérisation explosive, explosion de ciel gazeux, ‐ La dispersion / l’épandage : épandage (liquide), fuite (gaz), consécutive à une explosion, à une rupture de conduite, à une pressurisation de cuve.

 

Ils sont à l’origine des effets suivants :

 

‐ Les effets thermiques : ces effets sont liés au rayonnement de chaleur émis soit par la combustion plus ou moins rapide d’une substance inflammable, soit par la mise en œuvre d’une ou de plusieurs réactions exothermiques qui ne sont pas des combustions. Ils provoquent des lésions +/- létales (brûlures…) des personnes exposées.

 

‐ Les effets de surpression résultent d’une onde de pression provoquée par une explosion. Celle-ci est causée par une réaction chimique, une combustion violente, ou suite à la décompression brutale d’un gaz sous pression. L’augmentation de la pression de l’air peut entraîner des lésions sur les organes (tympans, poumons…) ou des effets indirects sur l’Homme (par l’effondrement de structures bâties, la projection d’objets…).

 

‐ Les effets toxiques : dispersion d’une substance toxique dans l’air pouvant engendrer des effets d’irritation, d’intoxication. Les conséquences dépendent de la toxicité de la substance, de la dose reçue et de la voie d’exposition (respiratoire ou cutanée).

 

 

Résumé des principaux types de scénarios et des mesures de maîtrise des dangers permettant d'y faire face :

 

Les principaux types de scénarios sont :

 

‐ La polymérisation de l’acide acrylique, de l’acide méthacrylique, du méthacrylate de méthyle. Ces scénarios peuvent conduire à une explosion de cuve de stockage, un incendie, une perte de confinement.

 

‐ L’émission d’oxydes de soufre, de sulfure d’hydrogène, d’oléum, consécutive à des pertes de confinement sur des équipements.

 

‐ L’incendie d’une zone de stockage de contenants mobiles de liquides et de solides combustibles.

 

L’établissement met en œuvre des mesures de maîtrise de risques :

‐ Le site est surveillé en permanence par des capteurs, sondes et divers systèmes de sécurité. Les différentes installations de production et de stockage sont également munies de nombreux dispositifs de sécurité (vannes, soupapes, disques de rupture…) permettant de prévenir la survenance d’un accident majeur sur le site et de mettre en sécurité les installations en cas de dysfonctionnement.

‐ Le site dispose de procédures et de modes opératoires visant à maîtriser les risques industriels.

Ils sont régulièrement testés pour garantir le fonctionnement en sécurité du site.

 

‐ Le site est gardienné 24h/24 et exploité par du personnel formé aux risques inhérents aux installations et à la gestion des situations d’urgence. Des exercices sont régulièrement organisés.

 

(1) http://basol.developpement-durable.gouv.fr/fiche.php?page=1&index_sp=77.0065

(2)http://documents.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/commun/P/a/8acb340157b9122a0157b923ac2e001a.pdf

 

Plaquette BASF

http://www.ville-meaux.fr/uploads/docs/plaquette_ppi_h_c_meaux.pdf

 

 

Paru sur le site Le Figaro :

Explosions dans deux sites de BASF en Allemagne

  • Par Armelle Bohineust

  • Mis à jour le 17/10/2016 à 18:26 

  • Publié le 17/10/2016 à 17:04

Des explosions, dont une au siège de BASF, qui a occasionné au moins un mort et plusieurs blessés, ont affecté lundi deux sites du leader mondial de la chimie.

Des explosions ont affecté deux sites allemands du chimiste BASF, qui déplorait, dans l'après-midi «au moins un mort, six blessés et six disparus». La principale explosion, suivie d'incendies, a eu lieu dans le port de Ludwigshafen dans l'ouest de l'Allemagne, à 80 km environ au sud de Francfort. «Elle est intervenue, pour des raisons encore inconnues, lors de travaux sur un système de pipelines», a indiqué le groupe allemand.

Trois heures auparavant, une autre explosion dans une autre usine BASF avait fait quatre blessés à Lampertheim, dans le land de Hesse. L'usine a été mise à l'arrêt à la suite de l'incident, dont on ignore les causes.

Un site de 10 km2

La municipalité de Ludwigshafen a conseillé à la population des quartiers avoisinants du site d'éviter de sortir et de garder fenêtres et portes closes. Un responsable de BASF a toutefois précisé que l'explosion ne représentait «pas de danger» pour la population. Ce site, où a eu lieu la principale explosion, est le plus gros complexe chimique au monde. Il couvre 10 km² et emploie 39.000 personnes.

Ludwigshafen, une ville de 160.000 habitants, abrite le siège social du groupe allemand, créé en 1865. BASF est le numéro un mondial de la chimie avec un chiffre d'affaires de 70 milliards d'euros en 2015 et plus de 100.000 employés dans le monde. Ses activités sont très variées: produits pour l'agriculture, colorants, matières plastiques, produits pharmaceutiques, biotechnologie, pétrochimie de base, engrais, peintures, gaz et pétrole, produits pour la construction, etc.

Le chimiste allemand n'a pas connu d'accident grave depuis des décennies. Les principaux drames remontent à 1921 et 1948 à Ludwigshafen. Le premier a vu 585 personnes mourir après une explosion dans une usine d'ammoniaque, le second a fait 207 morts et quelque 3800 blessés.

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/10/17/20005-20161017ARTFIG00209-explosions-dans-deux-sites-de-basf-en-allemagne.php


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche