Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 11:05

 

 

Est-ce son dernier poste à la mairie de Paris qui l’a mis en contact avec les militaires et anciens combattants qui a influencé sa démarche dans les réunions qu’il préside aujourd’hui en Seine et Marne ?

 

Nous n’en savons rien

 

 

Ce que nous savons c’est que Gérard Péhaut « annonce la couleur » à chaque début de réunion. Il indique le temps qu’il souhaiterait voir consacré à la réunion.

 

La semaine dernière pour la réunion annuelle « Loi sur l’eau » Aéroport de Roissy, il avait prévu 1h30 entre la présentation du dossier et le temps octroyé aux participants pour poser leurs questions.

Pourtant cette réunion aborde des problèmes graves pour les populations, notamment la pollution de la Beuvronne par ADP, un problème récurrent depuis des décennies, mais pas seulement, il y a aussi le problème des risques d'inondations de Claye-Souilly et Mitry-Mory et des risques de rupture du barrage des Renardières, le plus important barrage d’Ile de France.

 

 

Hier pour la présentation de « l’étude de zone nord-ouest 77 », alors que la réunion était prévue pour 3 heures, avec 5 intervenants, M. le sous préfet a indiqué qu’il souhaitait qu’elle soit réduite à 2h30.

Pour cela le tour de table de présentation des participants sera supprimé.

Les intervenants ont dû accélérer la présentation de leur dossier et les participants réduire leurs questions,  de toute façon comme le dira M. le sous préfet les documents de séance, les participants pourront les consulter plus tard sur un site dédié à l’étude de zone. 

 

Car il faut savoir que dans ces 2 réunions aucuns documents de séance n’ont été envoyés aux participants avant les réunions pour leur permettre d’étudier les dossiers et de préparer leurs questions.

 

 

C’est la « dite concertation à la française »

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche