Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 16:34
30/5/2016 Vagues d'eau en provenance d'Aéroport de Roissy se déversant dans la Reneuse

30/5/2016 Vagues d'eau en provenance d'Aéroport de Roissy se déversant dans la Reneuse

 

Inondations de  Claye-Souilly 

 un désastre annoncé ?

 

Le cas des eaux de ruissellement

 d’Aéroport de Roissy

 

 

Dans le cadre du Ve plan d’équipement,par arrêté ministériel du 16/6/1964, sans concertation avec les populations riveraines, l’ETAT décide d’implanter un aéroport à Roissy en France. Il sera inauguré le 8/3/1974.

 

C’est Paul Andreu (1), ingénieur en chef des départements travaux et architecture  d’Aéroports de Paris qui sera chargé de la construction de l’aéroport de Roissy.

Il sera également chargé de la construction de l’aérogare 2 E dont une partie s’effondrera en 2004 seulement un an après sa construction, qui fera 4 morts et 7 blessés. (2)

 

Ce projet est validé alors que l’on sait que la rivière Beuvronne est un tout petit exutoire pour les eaux, qu’elle inonde  régulièrement Claye-Souilly et qu’elle ne  supporte pas plus de 4,5 m3/seconde en centre ville de Claye-Souilly au pont de l’Allée André Benoit.

 

On apprend notamment que :

- « Dès la création de l’aéroport, l’écoulement des eaux et les capacités d’évacuation des réseaux de la plateforme ont été prévu pour faire face aux précipitations de fréquence décennale…. (3) »

 

Bien qu'ADP n'ait pas prévu dès la création de l'aéroport un réseau d'évacuation des eaux pour faire face à une crue centennale, les bassins versants du futur aéroport seront  pourtant modifiés pour envoyer encore plus d’eaux de ruissellement vers la Reneuse, c' est  160 hectares d’eau de ruissellement  supplémentaire qu'ADP fera supporter à la Beuvronne .

Ce qui donnera une répartition des eaux de ruissellement de :

- 88 % vers La Beuvronne (Reneuse) bassin versant Marne

- 12%  vers le ru du Sausset bassin versant Seine (4)

 

Pourtant les inondations de Claye-Souilly étaient bien connues, déjà en 1461, une forte crue de la Beuvronne avait emporté, en centre ville, la grande propriété de Jean du Drac, evêque de Meaux.(5)

Puis d’autres crues se succédèrent 1573, 1589,1594, 1608, 1649 et l’importante crue de 1658….

Et encore celles de 1784, 1910, 1955,1958….

 

Après les inondations de la Beuvronne en 2001 lors desquelles le collège des Tourelles avait dû être évacué, Aéroport de Paris demanda à l'ETAT de modifier son arrêté préfectoral "Loi sur l'Eau".

 

Pour faire court c'était, entre autres, pour permettre à ADP d'éviter, en cas de fortes pluies, le débordement de ses bassins de rétention d'eau sans l'obliger à créer de nouveaux bassins, bien que depuis la création de l'aéroport ADP avait continué à bétonner encore et encore.

 

L'ETAT passa outre l'opposition des associations environnementales et valida la demande de l'industriel ADP par arrêté préfectoral de 2008.

 

Mais malgré cela l'industriel ne pu respecter cet arrêté préfectoral à plusieurs reprises, mais qu'à cela ne tienne l'ETAT lui donna dérogation sur dérogation.

 

Pourtant dans sa demande de modification loi sur l'eau de 2007, ADP disait concernant son bassin de retenue d'eau des Renardières  :

« Quel que soit le niveau d’eau dans les Renardières, le débit de vidange « Q » pourra être suspendu momentanément,afin de limiter au maximum les risques de saturation du réseau aval en cas de pluviométrie exceptionnelle affectant les bassins versants de la Reneuse et de la Beuvronne » (6)

et

« Dans le nouveau mode de  fonctionnement proposé Aéroports de Paris a la possibilité d’arrêter complètement son rejet afin de laisser passer la période de crues et de ne pas ainsi contribuer aux risques d’inondation des points bas de la commune de Claye-Souilly » (6)

 

Une promesse qu'ADP ne semble  pas avoir tenu lors des évènements pluvieux de ces derniers jours, en effet  nous avons constaté  le 30/5/2016 à 18h30 que l'industriel déversait des vagues d'eau vers la Reneuse à Gressy alors que la Beuvronne allait déborder près du collège des Tourelles, ce qui arriva d'ailleurs le lendemain.

 

 

 

 

Que deviendra Claye-Souilly

en cas

de crue centennale ?

 

 

Nous n’en savons rien puisqu'ADP ne semble pas avoir étudié

cette éventualité dès la création de l'aéroport.

 

 

Pour éviter un désastre, il serait temps que l'ETAT soit moins conciliant avec ADP et écoute un peu plus les associations environnementales qui depuis des années alertent sur ce dossier sans être entendues.

 

 

 

 

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Andreu

(2) http://www.liberation.fr/societe/2014/10/01/effondrement-d-un-terminal-a-roissy-le-renvoi-en-correctionnelle-d-aeroports-de-paris-requis_1112619

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/paul-andreu-s-explique_486746.html

(3) Dossier  de demande autorisation loi sur l’eau 1996 , Pièce 3 Page 4

(4) Dossier loi sur l’eau ADP 2006/2007

(5) Jean du Drac frère de Gérard  devient donc seigneur de Claye, il est aussi évêque de Meaux depuis 1447. C'est lui qui fait construire le nouveau château de Claye. Pendant cette construction en 1461 il y eut des inondations de la Marne et de la Beuvronne : <<en une nuit la dicte rivière creut et devint si grande a un village nommé Cloye et en un hostel de l'évêque de Meaux qu'elle emporta toute la massonnerie du dict hostel ou il y avait deux belles tours nouvellement basties dedans lesquelles il y avait de belles chambres bien nattées, voirées, garnies de litz, tapisseries et autres choses que tout emporta à la rivière >>

(6) pages 37  et 41 dossier de demande d'autorisation Loi sur l'Eau 2007, modification de l'arrêté interpréfectoral n° 97 DAE 2E 020 Dossier principal

 

Sources :

- base de données historique sur les inondations

- inondations en France depuis le XIe siècle à nos jours par M. Champion 1859 (V. Dalmond et Dunod éditeurs)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans INONDATIONS
commenter cet article

commentaires

Recherche