Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 11:38

 

 

Le Préfet de Seine et Marne

va-t-il faire réviser

comme son homologue de l’Essonne

les plans prévention risques inondation PPRI ?

 

 

Les préfets du 77 n’ont jamais créés un plan prévention risques inondation sur le Beuvronne et ses affluents pourtant le dernier évènement pluvieux montre que le centre ville de Claye-Souilly est de plus en plus sensible aux inondations, compte tenu notamment de la masse d’eau renvoyée par Aéroport de Roissy.

 

Un aéroport qui doit s’étendre et fragiliser encore plus les populations du centre ville de Claye-Souilly.

 

Le Préfet de Seine et Marne

Va-t-il imposer

un plan de prévision risques inondation

sur la Beuvronne

Ou va-t-il attendre une crue centennale

qui risque d’être désastreuse pour notre commune ?

 

 

 

Paru dans le Parisien 91 :

 

Inondations en Essonne : les leçons à retenir d’un épisode hors normes Réviser les plans anti-inondations

L’Essonne a vécu du 29 mai au 7 juin un épisode de crues d’une ampleur hors normes. Des milliers de riverains ont été évacués, des millions d’euros de dégâts ont été déplorés, des écoles ont été fermées par dizaines… Pour gérer au mieux de futurs épisodes similaires, voici les pistes sur lesquelles travaillent d’ores et déjà élus, syndicats de rivière et services de l’Etat.

Ils sont au nombre de cinq en Essonne. Un sixième est en projet. Les PPRI (plans de prévention des risques naturels d’inondation) sont des documents établis par arrêté préfectoral qui ont pour but de fixer les règles relatives à l’occupation des sols et à la construction des futurs biens afin de limiter les risques d’inondation. Ils se déclinent en différentes couleurs : rouge (inconstructible), orange, bleu foncé, bleu clair et blanc. Dans le département, ils « zonent » les principaux cours d’eau : l’Essonne, l’Orge (en aval), la Seine, l’Yerres et l’Yvette. Pour Xavier Dugoin, président du Siarce, syndicat gérant la rivière Essonne, la « principale leçon à tirer de ces inondations, c’est que ces PPRI doivent être révisés ». Ce que confirme Josiane Chevalier, la préfète. De nouvelles zones d’expansion ont été modélisées. La question sera évoquée le 22 juin lors d’une réunion avec les maires et les syndicats des cours d’eau.

 

« L’exemple le plus frappant, c’est La Ferté-Alais, estime Xavier Dugoin. Des habitations situées en zone bleue ont été largement inondées, ce qui montre que les documents, essentiellement basés sur la crue de 1982, ne sont plus adaptés. Et surtout, il faut impérativement interdire toute nouvelle construction dans les zones sensibles. » La maire (SE) de la commune, Marie-Annick Piere, ne peut qu’acquiescer. « Il faut arrêter de densifier des centres-villes comme celui de La Ferté-Alais, traversé par l’Essonne, martèle l’élue. Je ne comprends même pas comment on a laissé construire certaines maisons si proches d’un cours d’eau dans le passé. Mais quand de gros promoteurs lancent un programme immobilier conforme, nous, élus, n’avons aucun levier pour l’empêcher. »........

 

 

http://www.leparisien.fr/essonne-91/inondations-en-essonne-les-lecons-a-retenir-d-un-episode-hors-normes-14-06-2016-5884195.php

__._,_.___

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans INONDATIONS
commenter cet article

commentaires

Recherche