Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 12:59
décharge Terralia 22.4.2016

décharge Terralia 22.4.2016

 

 

Historique

 

En 1965 c’est une décharge illégale qui est venue s’implanter sur le site de «l’ Ermitage » à Villevaudé, on y déversait dans la plus parfaite illégalité : des terres, gravats, déchets industriels urbains, fermentescibles et putrescibles.

 

En  octobre 1970 M. Carier et la Sté Sater de Paris (gérant M. Boutelet) demandent l’autorisation d’exploiter une décharge, mais cette demande n’est en fait qu’une régulation et  continuation d’exploiter pendant une période de 5 ans. Ce serait au total sur 10 ans 2 200 000 m3 d’ordures  qui devraient être déversées sur le site, environ 140 camions/jour.

 

A cette époque dans son rapport l’ingénieur TPE  indique :

« par ailleurs, je signale que toutes les eaux pluviales tombant dans la décharge, donc ensuite polluées, alimentent le ru des Broutilles qui se jette dans la Beuvronne »

 

L’ingénieur de l’arrondissement Etudes et Travaux Neufs propose en décembre 1970 :

 la fermeture de la décharge située sur le tracé du G4.

 

Ce même mois l’ingénieur divisionnaire des TPE donnera :

 un avis défavorable pour la continuation d’exploitation de cette décharge et demandera à l’exploitant le réaménagement immédiat de l’ensemble de l’exploitation pour qu’elle soit transformée, soit en terre de culture, soit en massifs boisés, soit en terrain engazonné.

 

Le 7/10/2000, André Chopelin maire de Villevaudé autorisera par arrêté municipal l’ouverture d’un centre de stockage et plateforme de déchets inertes par Terralia Blanc Mesnil.

 

En 2005 un glissement de talus a lieu aux abords de la départementale 34.

 

La décharge aurait dû fermer le 30/6/2007 puisque la législation avait changé et que cette installation ne bénéficiait pas à cette date d’un arrêté préfectoral ISDI, mais la décharge continuera à fonctionner sans arrêté préfectoral pendant près d’une année, sans que ni le maire André Chopelin, ni le préfet ne prenne un arrêté de fermeture.

 

Mais le 26/5/2008 suite à un éboulement, le maire André Chopelin devra fermer la décharge :

« la sécurité des personnes et des biens n’est plus assurée sur le site d’enfouissement, de même que sur la route départementale 34 et l’intégrité du ru de l’Etang se trouve menacé »

 

C’est seulement le 17/2/2009 que Terralia (1) obtiendra une autorisation préfectorale pour exploiter la décharge ISDI pendant 5 ans.

 

Courant 2012 la décharge fermera de nouveau suite à une suspicion de pollution,  la préfecture demandant  à l’exploitant d’effectuer plusieurs sondages et analyses de sol.

Adenca ne pourra jamais obtenir des services de l’Etat le résultat de ces analyses, c’est le Conseil Départemental qui nous apprendra qu’une pollution aux hydrocarbures avait été détectée.

 

Le 14/2/2014, alors que la décharge n’avait pas été dépolluée la préfète prolongera le délai d’exploitation de la décharge de 5 ans jusqu’au 18/2/2019.

 

L’industriel nous indiquera avoir dépollué le site en juillet 2014.

 

La décharge rouvrira de nouveau courant avril 2016, sans que le site ne soit clôturé  comme l’impose l’arrêté préfectoral, alors que depuis plus de 8 ans les associations environnementales attirent l’attention de la préfecture sur cette infraction à la législation en vigueur.

 

Pour une raison inconnue quelques jours plus tard la décharge fermera de nouveau.

 

(1) https://www.paprec.com/fr/solutions-services/agences-implantations/installations-stockage

 

Sources :

Archives mairie de Villevaudé

Archives Départementales

Site de la préfecture 77.

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA
commenter cet article

commentaires

Recherche