Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 09:34
6.5.2016 Eaux sortant du centre d'épuration de Villeparisis et se rejetant dans le ru des Grues

6.5.2016 Eaux sortant du centre d'épuration de Villeparisis et se rejetant dans le ru des Grues

 

 

A la lecture du bilan 2014 de fonctionnement du centre d’épuration commun à Villeparisis, Mitry-Mory et Claye-Souilly nous apprenons :

- que les boues d’épuration n’ont pas pu être incinérées à St Thibault des Vignes car trop chargées en plomb

- qu’il arrive que  ces boues se déversent dans le ru des Grues.

 

Pour mémoire l’étude des sédiments réalisées en 2015 par le syndicat basse Beuvronne indiquait dans le ru des Grues, en aval proche du centre d’épuration, des taux de métaux lourds très élevés pour le cuivre, le zinc et un taux de 96 mg/kg pour le plomb.

 

 

Où en est-on aujourd’hui ?

 

Nous n’en savons rien

 

Il serait souhaitable que dans le prochain bulletin municipal

Jean-Luc Servières

élu en charge de ce dossier

au sein de la communauté d’agglomération Roissy Porte de France

 nous informe

de l’état d’avancement des travaux

pour la réduction de la pollution dans le ru des Grues

 

 

 

Paru sur le site Eau 77 :

 

BILAN DE FONCTIONNEMENT 2014 DU SYSTEME D’ASSAINISSEMENT DIRECTION DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT - S.A.T.E.S.E. Villeparisis / MITRY

 

LE RESEAU : L'arrêté de mise en demeure n°2014/DDT/SERP/n°178 qui a fait suite à la non conformité en équipement du système de collecte et de traitement des eaux usées, établi par la Police de l'Eau au titre des données 2012, va conduire à définir, dès 2015, un plan d'actions portant notamment sur l'amélioration de la collecte qui passera par des travaux sur les réseaux de collecte, visant à déconnecter une partie des eaux pluviales et des eaux d'infiltration, responsables des déversements d'eaux usées dans le milieu naturel et des surcharges hydrauliques de la station d'épuration. Ces travaux s'entendent sur plusieurs années, un programme cohérent et régulier est à définir. Suite à l'inventaire des points de déversements dans le milieu naturel, une étude a été lancée fin 2014 dans le but de mettre en place un diagnostic permanent du réseau d'assainissement.

 

LA STATION D'EPURATION : Le débit de référence de la station d'épuration est régulièrement dépassé (76% du temps). Toutefois, la maîtrise de la gestion hydraulique de la station d'épuration grâce à l’optimisation de l’utilisation du bassin d’orage permet de respecter globalement les normes de rejet au point A4 et d’éviter les pertes massives de boues avec les eaux épurées. En revanche, elle conduit au rejet d’effluents qui peuvent n’avoir subi qu’un traitement sommaire par décantation dans le bassin d’orage ou au niveau des prétraitements. Dans ce cas-là, le rejet global de la station (by-pass inclus) ne respecte plus l’arrêté d’autorisation. La gestion hydraulique des ouvrages sera renforcée en 2015 par la mise en place d'une vanne modulante qui permettra d'optimiser l'alimentation du bassin d'orage. Sur le plan de la pollution à traiter, la charge polluante collectée actuellement représente un coefficient de pollution de près de 90% de la capacité maximale ponctuelle de 32 000 EH. De plus les besoins en oxygène sont tels que le système d'aération fonctionne à plus de 90% du temps. Ces éléments conduisent à révéler la saturation actuelle de la station d'épuration, non seulement sur le plan hydraulique, mais aussi sur celui de la pollution. Le remplacement des diffuseurs d’aération envisagé en 2015 permettra de fournir une meilleure capacité d’oxygénation et limiter ainsi les conséquences de la saturation du dispositif.

 

LA DESTINATION DES BOUES : Les essais d'incinération sur la station d'épuration de SaintThibault-des-Vignes, prévus à l'automne ont été différés du fait de la pollution des boues en plomb relevé en octobre. Depuis, le suivi qualitatif des boues a été renforcé et la destination vers la REPE maintenue. Les essais démarreront dès que la qualité des boues le permettra. L’origine de la pollution n’a pas été cernée. Le suivi analytique des boues montre l’amélioration régulière de leur qualité.

 

L'AUTOSURVEILLANCE : En 2014, le suivi des micropolluants a porté sur 10 paramètres et le sera encore en 2015. Il reprendra ensuite en 2017, suite à la mise en place d'un nouveau dispositif réglementaire plus souple. Le scénario SANDRE est à adapter pour prendre en compte les points A2 recensés (Poste Flandres à Villeparisis et celui de Bois Fleury à Claye-Souilly), et le manuel d'autosurveillance sera à réviser pour intégrer les modifications apportées au scénario SANDRE.

 

LES TRAVAUX : Pour répondre aux exigences de l’arrêté de mise en demeure de 2012, un décanteur lamellaire dimensionné pour un débit de 900 m3/h sera mis en place en 2015 afin de traiter la surverse des eaux usées en entrée de la station d’épuration.

 

file:///C:/Documents%20and%20Settings/Station/Mes%20documents/Downloads/18568%20(10).pdf

 

 

Ru des Grues à Souilly

Ru des Grues à Souilly

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans Rivières
commenter cet article

commentaires

Recherche