Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 16:14

 

 

Paraît-il

pour embellir Paris

il faut démolir

et

reconstruire

 

 

On démolit même des immeubles qui ont 60 ans environ.

Mais qu’à celui ne tienne, les gravats n’iront pas dans les carrières sous Paris, vous n’y pensez pas !

 

Les gravats Paris les enverra sur les terres agricoles de Brie, dans nos villages ruraux, près d’une école, d’un lotissement, d’un captage d’eau, peu lui importe, la Seine et Marne est considérée par la ville lumière comme une vache à lait et la population comme le petit peuple à qui on ne donne jamais la parole.

 

Comme en quelque sorte au  Moyen-Age

 du temps

des seigneurs et des serfs.

 

 

 

 

Paru  sur le site de l’ORDIF :

 

 

Prévention : le bilan de Paris

 


L’objectif de moins 7 % en 5 ans est-il atteint ?

La Ville de Paris a présenté le 23 mars 2016 le bilan de son programme local de prévention. En introduction, Antoinette GHUL, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’ESS, de l'innovation sociale et de l’économie circulaire, a indiqué qu’il s’agissait du 6e comité de suivi. Puis Mao PENINOU, adjoint à la Maire de Paris en charge de la propreté et du traitement des déchets, a rappelé les bons résultats sur le verre : 70% de recyclage, mais a ajouté qu’il avait fallu du temps pour atteindre cette performance.  Jean Louis MISSIKA, adjoint à la Maire de Paris en charge de l'urbanisme, de l'architecture, du développement économique, est quant à lui revenu sur les enjeux du secteur du BTP indiquant que ce secteur est confronté à l’épuisement des matières premières et où la question du réemploi est majeure.

Jean-Marie CHAUMEL directeur adjoint ADEME Ile-de-France est revenu sur le partenariat ADEME/Paris rappelant l’objectif de moins 7 % en 5 ans.

Les services de la Ville de Paris ont présenté le résultat du programme local de prévention indiquant une baisse de 6.95 % et rappelant qu’en 2015 la Ville a été lauréate de l’appel à projets Territoire Zéro déchets Zéro gaspillage mais a également été retenue par Eco-Emballages dans le cadre du plan de relance.

Une caractérisation réalisée en 2015 a permis de constater une baisse des emballages/papiersdans la poubelle d’OMr mais cependant il est noté une augmentation des déchets alimentairesavec 26 kg d’aliments encore emballés jetés dans cette même poubelle. Un baromètre comportemental indique que 96% des Parisiens interrogés déclarent trier leurs déchets et pour 80% ce geste est facile. Cependant, le taux de tri est de 33%.

Concernant les biodéchets, depuis le 1er janvier 2016 les producteurs de plus de 10 t par an ont l’obligation réglementaire de réaliser un tri de ces déchets. Une expérimentation sur le tri des biodéchets par les commerçants sur deux marchés alimentaires a permis de collecter en 2015, 55 tonnes qui ont ensuite été compostées. La généralisation aux 54 marchés parisiens est prévue en avril 2016. Une collecte des biodéchets a également été réalisée dans 4 restaurants administratifs. 60 tonnes ont alors été collectées puis méthanisées. La RATP est venue partager son expérience sur le tri des biodéchets du restaurant d’entreprise situé Gare de Lyon qui produit environ 25 t par an de biodéchets. En septembre 2014 des tables de tri ont été installées pour 3 flux : biodéchets, pains et autres. Une location de machine permet le traitement par déshydratation. L’intervenant de la RATP a souligné les faiblesses du projet : incompréhension et difficultés dans l’accompagnement au changement, cout et le manque de communication au début du projet. Aujourd’hui, 75% des convives adhèrent au dispositif.

Puis les échanges ont porté sur les actions sur les papiers et emballages ménagers. En 2015, 147 864 tonnes ont été collectées. Dans le cadre du plan de relance du tri, plusieurs actions vont être menées : amélioration de la collecte en apport volontaire, renforcement de la dotation, nouveaux dispositifs dans les parcs et jardins mais aussi une Campagne d’information « Paris du tri »

Concernant, les déchets occasionnels et les déchets dangereux,  81 576 tonnes ont été collectées soit une baisse de 9.5%. 2 900 tonnes d’objets ont été collectées par des recycleriesen 2015 dont 60% ont retrouvé une seconde vie.
En Juillet 2015 l’Eco Point Mobile a été lancé sur 5 arrondissements (10e,12e,17e,19e et 20e), et depuis septembre 2015, lancement du service sur l’ensemble du territoire parisien. En 2015, 299 tournées ont été réalisées, ayant permis de collecter environ 10 tonnes de déchets et de sensibiliser environ 10 000 personnes.

 

http://www.ordif.com/public/actualite/prevention-le-bilan-de-paris.html?id=17388&rub=8986

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans DECHARGES
commenter cet article

commentaires

Recherche