Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 15:42

 

 

Dans son plan régional qualité de l'air le Conseil Régional IDF semble avoir oublié que parmi  les 5 plus importants émetteurs de Méthane de France se trouvent, depuis de nombreuses années, les 2 décharges Rep Veolia de Claye-Souilly 77 et Plessis-Gassot  95. 

 

En effet la région IDF, territoire de commandement, ne doit pas utiliser seulement la Seine et Marne et  le Val d'Oise  pour y envoyer ses ordures au titre de ladite « solidarité régionale déchets »  pour permettre à la majorité de vivre dans un environnement agréable en détruisant l’environnement des autres.

 

Le Conseil Régional doit protéger la qualité de l'air des populations de Seine et Marne et du Val d'Oise qui vivent à côté de toutes ces décharges  et doit se tenir au chevet de ces minorités complètement oubliées.

 

 

Une situation qui a créé 

des injustices environnementales

qui doivent cesser.

 

 

 

Paru sur le site de l’ORDIF :

 

Qualité de l’air : vers un plan régional


La Région Île-de-France organise une conférence les 11 & 12 avril.

Le 17 mars, à l’occasion de la séance plénière du Conseil régional, Valérie PECRESSE, présidente de la Région Île-de-France, a annoncé l’organisation d’une conférence sur la qualité de l’air dont l’organisation sera confiée à Chantal JOUANNO et qui se tiendra les 11 & 12 avrilprochains afin de déboucher sur un plan régionalambitieux pour sauvegarder la qualité de l’air que nous respirons.

L’objectif de cette conférence sera multiple :
• Faire un état des connaissances scientifiques les plus récentes
• Cartographier et dégager des solutions (transport, énergie, habitat)

Les opérations de collecte et de traitement des déchets génèrent des gaz et des particules pouvant impacter la qualité de l’air, cependant la contribution du secteur des déchets est relativement faible : 2 % des émissions franciliennes d’oxydes d’azote et 0.2% des émissions franciliennes de particules. Si l’incinération constitue le principal poste d’émissions liées à la gestion des déchets pour ces polluants, la collecte et le transport représente près de 40 % des émissions de particules liées à la gestion des déchets.

Il est important de rappeler que le secteur des déchets en Ile-de-France a réduit de manière significatives ces émissions de polluants, Airparif notant des baisses de 69% des NOx et de 97% des particules entre 2000 et 2012, notamment grâce à la mise aux normes des incinérateurs ainsi qu’à l’application de normes de rejets plus contraignantes pour les incinérateurs imposées par le Plan de Protection de l’Atmosphère. L’utilisation de plus en plus répandue de motorisation alternative (GNV, électricité…) permet également de limiter l’impact des opérations de collecte.»

En outre, le secteur des déchets peut contribuer à limiter l’impact des principaux postes d’émissions franciliens, à savoir le secteur résidentiel et tertiaire (dont le chauffage urbain) et les transports. Ainsi les incinérateurs franciliens fournissent environ 15% de la chaleur produite en Ile-de-France. En outre, le développement de la méthanisation des biodéchets pour en faire du carburant pour véhicule pourrait contribuer à produire localement un carburant renouvelable et dont l’utilisation est moins génératrice d’émissions atmosphériques que le diesel. C’est ce sur quoi le projet européen Bin2Grid se penchera jusqu’à fin 2017, afin de déterminer les possibilités de développement d’une telle filière.
 

http://www.ordif.com/public/actualite/qualite-de-l%E2%80%99air-vers-un-plan-regional.html?id=17389&rub=8986

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans AIR
commenter cet article

commentaires

Recherche