Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 16:20
Reneuse( affluent de la Beuvronne) en aval du déversoir des eaux de Roissy

Reneuse( affluent de la Beuvronne) en aval du déversoir des eaux de Roissy

 

Des effets d'annonces mais peu de résultats

 

En 1998 ADP annonçait investir des dizaines de millions de francs dans une nouvelle station d’épuration mais il faut reconnaître que cette station ne devait pas être à la hauteur des besoins d’ADP puisque qu’à chaque période de grand froid ADP demande des dérogations à la police de l’eau pour déverser plus de polluants dans la Beuvronne.

 

Il faut bien comprendre que si ADP avait investi en masse dans son réseau d’assainissement

ces 20 dernières années nous n’en serions pas là.

 

La préservation de la ressource en eau du bassin versant Beuvronne ne semble pas être  la 1ère préoccupation d’ADP,  ADP préfère plutôt investir dans l’amélioration des conditions d’accueil de ses passagers pour gagner des parts de marché et pouvoir mieux rémunérer ses actionnaires.

 

 

 

Quant à vous

petit peuple du Bassin Beuvronne

Qui buvez

une eau du robinet de qualité assez médiocre

que vous payez chère

Continuez à subir et à vous taire

Surtout vous taire

 

 

Vous voyez bien que vous ne faites pas le poids face à l’industriel pollueur.

 

 

 

 

Paru dans le Parisien 77 :

Roissy va épurer ses eaux de pluie

La lutte contre la pollution est renforcée

Jean-Marc DUCOS | 16 Juin 1998, 00h00


PROTÉGER de toute pollution la Marne et la Seine, mais aussi les ruisseaux de la Réneuse, de la Beuvronne et du Sausset, c´est l´objectif que s´est fixé Aéroports de Paris, qui a décidé de refondre le traitement des eaux pluviales et de ruissellements de la plate-forme de Roissy.

 

ADP a été, par le passé, à l´origine d´incidents sérieux.


« Nous ne pouvons nous développer harmonieusement avec notre environnement écologique et relationnel que si on s´attache à des principes de qualité », lance
Outre les nuisances sonores, les eaux de ruissellement qui lessivent les pistes lors des pluies entraînent avec elles des produits ne faisant pas bon ménage avec les rivières. C´est le cas du carburant des avions, le kérosène, dont quelques centilitres s´échappent des tuyaux après le remplissage des réservoirs et tombent au sol. Même chose pour les huiles et les autres hydrocarbures. L´acétate de potassium, utilisé par dizaines de tonnes pour déverglacer les pistes l´hiver, n´est pas un grand ami de la faune aquatique à haute dose. Mais le pire, ce sont les très redoutés produits de dégivrage à base de glycol-propylène, utilisés aussi par dizaines de tonnes, dont sont aspergés les avions l´hiver. Le 1er décembre 1993, l´usine d´eau potable d´Annet-sur-Marne (Seine-et-Marne) était obligée de presque suspendre ses pompages dans la Marne devant une forte concentration de produits glycolés. Le lendemain, c´était l´usine de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) qui réduisait sa production pendant six heures. Une pollution due à la contamination de la Beuvronne dont l´affluent, la Réneuse, sert de rejet au bassin de la Renardière, le site de stockage des eaux pluviales, à l´est de l´aéroport de Roissy. ADP était sur la sellette. La Compagnie générale des eaux avait déposé plainte. L´imposition de nouvelles normes très sévères sur la qualité du rejet des eaux pluviales a conduit ADP à revoir son système. Un investissement de 69 millions de francs confié à la Lyonnaise des eaux qui devra livrer la station d´épuration à la fin 1999.

 

AEROPORT DE ROISSY. Les eaux de ruissellement qui lessivent les pistes lors des pluies entraînent avec elles des produits ne faisant pas bon ménage avec les rivières. C´est pourquoi les mesures antipollution vont être renforcées. (Photo LP/archives.)

 

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis/roissy-va-epurer-ses-eaux-de-pluie-16-06-1998-2000117342.php

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans eau
commenter cet article

commentaires

Recherche