Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 16:40

 

 

Pour nettoyer ses trottoirs, ses rues,  arroser ses pelouses et remplir ses lacs Paris utilise entre autres l’eau du canal de l’Ourcq.

 

Les 1ères rivières qui ont alimenté le canal de l’Ourcq en 1809 sont la Beuvronne et ses affluents La Biberonne, la Reneuse, ce qui eut pour conséquence de faire fermer 5 moulins utilisant la force hydraulique de la rivière : 3 à Claye-Souilly et 2 à Fresnes sur Marne.

 

Peu importait de priver de leur outil de travail les meuniers et de mettre au chômage leurs salariés, il fallait donner de l’eau potable à Paris.

 

Ce sont ensuite vers la fin du 19ème siècle que les aqueducs de la Dhuis et de la Vanne furent construits  pour fournir en eau potable Paris.

 

Le canal de l’Ourcq fut utilisé alors pour acheminer les marchandises dont Paris avait besoin et son eau pour nettoyer les trottoirs, les rues de la capitale, arroser ses pelouses et remplir ses lacs….

 

En 1835 Paris considérant que les eaux en provenance de la Reneuse étaient de mauvaise qualité demandera au préfet de la Seine l’autorisation de supprimer l’introduction de ces eaux dans le canal de l’Ourcq, le préfet acceptera.

 

A partir de 1841 après travaux les eaux de la Reneuse n’alimenteront plus le canal de l’Ourcq.

 

Qu’en est-il aujourd’hui ?

 

Paris prend à la Beuvronne ses eaux les moins polluées provenant de la Haute Beuvronne, quant aux eaux les plus polluées  de la Reneuse, Paris n’en veut pas.

 

Pour mémoire la Reneuse  reçoit entre autres  les eaux d’Aéroport de Roissy et de la zone industrielle de Mitry-Compans,  ses eaux se dirigent par la Beuvronne vers la Marne en amont proche du plus important captage d’eau  d’Annet sur Marne qui fournit en eau potable près de 500 000 habitants.

 

 

Au regard des contrôles effectués sur la rivière Beuvronne, on s’aperçoit que l’Agence Seine Normandie et l’ETAT (Driee)  gèrent des réseaux qui contrôlent les eaux de la Haute Beuvronne qui se jettent dans le canal de l’Ourcq mais ces 2 entités ne gèrent aucuns réseaux  sur la Reneuse et son aflluent le ru des Cerceaux, faute d’argent, semble-t-il.

 

Il y a quelques années le Conseil Départemental du 77 a mis en place  2 points de contrôles sur la Reneuse et son affluent le ru des Cerceaux, mais faute d’argent, semble-t-il, les contrôles  sont différents et moins fréquents que ceux effectués sur la Haute Beuvronne par l'Agence Seine Normandie et l'ETAT (Driee).

 

 

Ironie du sort on effectue plus de contrôles sur l’eau de la Beuvronne qui se rejette dans le canal de l’Ourcq pour laver les trottoirs et les rues de Paris que sur celle qui se rejette dans la Marne et sert à fournir en eau potable les seine et marnais.

 

 

 

Mais ici vous êtes chez

« le petit peuple »

du nord-ouest 77

qui n’a le droit que de subir et se taire

Surtout se taire.

 

 

 

 

 

 

Sources :

- Registre des délibérations de la Compagnie des Canaux 3.2.1835

- Site internet AFLO http://www.aufildelourcq.org/histoire/index.php

 

 

 

Pour aller plus loin :

http://www.histoire-tremblay.org/130+histoire-du-canal.html

 

 

 

Paris la ville qui prend les eaux des rivières de Seine et Marne pour nettoyer ses trottoirs.

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans EAU
commenter cet article

commentaires

Recherche