Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 18:31
Ses émissions sont passées de 37 200 kg/an en 2012 à 45 000 kg/an en 2014 soit une augmentation de 20% d’émissions polluantes dans l’air en l’espace de 2 ans.
extrait rapport des services de l'ETAT : DRIEE 77 du 22/1/2013

extrait rapport des services de l'ETAT : DRIEE 77 du 22/1/2013

 

 

Concernant  le tétrachloroéthylène,

ce qu’en dit

le ministère de la santé :

 
 
 
Qu’est ce que le perchloréthylène ?

Le perchloréthylène ou tétrachloroéthylène (ou PCE) est un solvant. Ce composé organique volatil (COV) est surtout utilisé pour le nettoyage à sec de tissus et pour dégraisser des métaux. Il s’évapore facilement dans l’air et a une odeur âcre. Le seuil de perception olfactive est de 7 mg/m3.

Il est lipophile (attiré par la graisse) et dissout des substances telles que graisses, huiles ou résines.

Durant l’activité d’une teinturerie, le PCE provient essentiellement des machines, à l’ouverture du tambour, lors du détachage manuel et en cas d’une mauvaise étanchéité des machines. Hors activité, les émanations proviennent du stockage des vêtements nettoyés au perchloréthylène et de l’évacuation des boues (résidus de lavage).

 
 
Quels sont les risques liés à l’exposition au perchloréthylène ?

 

Le perchloréthylène est un solvant chloré. C’est une substance volatile qui peut pénétrer dans l’organisme par inhalation des vapeurs, par ingestion et par contact avec la peau (quand il est sous forme liquide).

Ce composé est classé cancérogène probable pour l’homme par le centre international de recherche contre le cancer (Groupe 2A) et cancérogène possible (catégorie 3) par l’Union européenne.

L’exposition au perchloréthylène peut causer une irritation des voies respiratoires et des yeux, des vertiges, nausées, maux de tête et pertes de mémoire, une somnolence. Selon les niveaux et les fréquences des expositions, il peut être toxique pour le système nerveux et le rein et lors d’une exposition très intense, ses effets peuvent aller jusqu’à la perte de connaissance et la mort.

Dans le cadre du règlement REACH (règlementant la mise sur le marché des produits chimiques en général), l’agence européenne des produits chimiques a programmé une évaluation complète du perchloréthylène d’ici 2013, pour examiner si des mesures de gestion (interdiction de certains usages) doivent être prises au niveau communautaire à son sujet.

 
 
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
On n'aura pas assez de pages blog pour recensées toutes les activités polluantes
Répondre

Recherche