Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 11:22

 

Qu’est-ce qu’une étude épidémiologique : pour faire court, c’est une étude de l’état de santé

de la population.

 

 

Depuis plus de 60 ans l’ETAT et le Conseil Régional IDF ont favorisé l’implantation de sites polluants sur ce secteur, sans jamais financer d’étude épidémiologique ni même faire  d’état des lieux : air, eau, sol et bruit.

 

 

Aujourd’hui, sous prétexte que Ségolène Royal a décidé d’octroyer 150 000 € pour faire une étude de zone au nord-ouest 77, Marisol Touraine dit vouloir attendre les résultats de cette étude qui devrait durer près de 5 ans, pour « peut-être » engager  ensuite une étude épidémiologique sur ce secteur.

 

 

Pour ADENCA le compte n’y est pas.

 

 

L’étude de zone décidée par Ségolène Royal consiste simplement à faire un état des lieux  de l’environnement : air, eau, sols.  Le bruit n’est même pas pris en compte.

 

L’étude de zone ne couvre même pas toutes les communes du bassin versant Beuvronne (1), en effet les communes qui accueillent les sources de la Beuvronne et de la Biberonne n’ont pas été retenues, ni même certaines communes qui « accueillent » des décharges, ni même un certain nombre de communes qui subissent la pollution d’aéroport de Roissy où sur lesquelles sont pratiquées l’agriculture intensive, il s’agit de :

Mousssy-le- Neuf, Moussy le Vieux, Mauregard, Othis, Dammartin-en Goële, Longperrier, Montgé-en-Goële, Vinantes, Cuisy, Le Plessis-aux-bois, Le Plessis-l’Evêque.

 

 

Petit peuple du bassin versant Beuvronne n’acceptez plus que l’argent de vos impôts soit utilisé pour les autres,  c’est aujourd’hui que votre argent doit être utilisé pour protéger votre santé et pas dans plusieurs années.

 

 

(1) http://www.sdvp77.fr/wp-content/uploads/2012/12/Beuvronne_cle0b2d74.pdf

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article

commentaires

Recherche