Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 09:14

 

Des travaux qui durent près de 6 mois, des rues que les élus veulent piétonnières sans concertation avec les commerçants.

 

Combien d’emplois de proximité risquent-ils d’être supprimés ?

 

Les regards se tournent vers ces élus qui pourraient bien être considérés comme responsable de ces disparitions d’emplois ?

 

 

 

Paru dans le parisien 77 :

 

Montereau : les travaux du centre-ville font grincer des dents

Faustine Léo | 03 Nov. 2015, 20h04 | MAJ : 03 Nov. 2015, 20h04

 

A écouter les habitants de Montereau-Fault-Yonne, le stationnement en centre-ville a toujours été difficile. Et les travaux actuels de rénovation n’arrangeraient rien. Depuis cet été, les quarante places de parking de la place du marché au blé ont été condamnées et les travaux se poursuivent pour en faire un espace piéton.

 

Au grand dam des commerçants. « C’est une bêtise, assène le poissonnier. Les habitants ont besoin de stationnement ». « J’ai perdu 35 % de chiffre d’affaires, renchérit le boucher Benoit Brette. Les clients ne veulent pas marcher. Alors à partir du moment où il y a des travaux, ils pensent que ça va être compliqué et ne viennent plus. Pourtant le stationnement est gratuit dans la ville et il y a des places ».

 

« Mais on ne va pas stationner à l’entrée de la ville pour aller acheter une baguette de pain, rétorque Fabrice Charpentier, du bar de l’hôtel de ville. C’est long six mois de travaux pour mettre quelques pavés. Et surtout, il ne fallait pas lancer deux chantiers en même temps ». Car parallèlement, l’ancienne gendarmerie a été détruite pour faire place d’ici deux ans à des logements et des commerces s’articulant autour d’une place arborée. Tout en supprimant un grand parking. « Les gens viennent se garer chez nous maintenant, notamment ceux qui travaillent en ville s’émeut Amadou Diallo, directeur adjoint du Carrefour Market, situé à côté du chantier. On va être obligé de filtrer en installant des barrières pour éviter les voitures tampons. Parce qu’une place occupée, c’est une quinzaine de clients perdus par jour ». « J’ai contacté la direction de Carrefour national qui me dit qu’il y a 10 % d’augmentation de chiffre d’affaires, assure le député-maire (UDI) Yves Jégo. Quant aux commerçants qui souffrent nous étudions comment les indemniser au regard de leurs résultats sur les trois dernières années. Même si je n’ai eu aucune plainte de l’association des commerçants ».

 

Le centre saura-t-il de nouveau séduire alors que beaucoup lui préfèrent désormais le centre commercial de La Grande-Paroisse notamment parce que l’on y peine moins à se garer ? « Souvent, je ne peux même pas aller voir ma mère parce que je ne peux pas me stationner près de chez elle », peste Dany. « De toute façon les nouvelles constructions face à la mairie ne pourront pas être pires que celles qui existaient », admet Fabrice Charpentier.

 

Peu partagent encore le grand enthousiasme d’Yves Jégo. Si l’édile comprend « la gêne » que constituent ces mois de travaux, il continue de défendre âprement son projet à dix ans pour redonner vie au centre-ville. « Il va devenir moderne et accueillant, se réjouit-il. Il va certainement y avoir une grande brasserie qui occupera la place du marché au blé en terrasse. On va y faire des animations. C’est comme passer du Moyen Âge au XXIe siècle ». Et il n’a pas oublié la problématique du stationnement. Un parking de 400 places va être construit près du nouveau théâtre. Il sera gratuit comme tout le reste des places de la ville.

 

http://www.leparisien.fr/montereau-fault-yonne-77130/montereau-les-travaux-du-centre-ville-font-grincer-des-dents-03-11-2015-5244373.php

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans CLAYE-SOUILLY
commenter cet article

commentaires

Recherche