Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 18:02

 

En effet Jean-Luc Marx, préfet de Seine et Marne n’y est pas favorable, vous trouverez ci-dessous la réponse de Jean-Noël Humbert, sous préfet de Meaux, à la demande d’une association de défense de l’environnement :

 

Extrait du compte-rendu de la CSS décharge Rep Veolia du 16/12/2014.

 

La commission de suivi de site de la décharge Rep Veolia Claye-Souilly se réunira demain sans vous riverains du site !

http://www.seine-et-marne.gouv.fr/content/download/15734/111414/file/CR%20R%C3%A9union%20du%20mardi%2016%20d%C3%A9cembre%202014.pdf

 

 

 Vous qui devez respirer les gaz de la plus importante décharge d’Europe de déchets ultimes, vous n’avez même pas le droit d’assister demain à cette réunion, l’ETAT vous le refuse.

 

Pour mémoire sur le site IREP (1) :

 

En 2013 la multinationale Veolia est classée pour sa décharge de Claye-Souilly :

- 1er plus important émetteur de Méthane de Seine et Marne et 2ème de France

- 3ème plus important émetteur de CO2 de Seine et Marne

- 2ème plus important émetteur d’oxyde de soufre de Seine et Marne.

 

En 2012

- 1er plus important émetteur de Méthane d’Ile de France et 3ème de France

- 2ème plus important émetteur d’oxyde de soufre de Seine et Marne

- l’un des plus importants émetteurs d’oxyde d’azote de Seine et Marne

 

En 2011

- 1er plus important émetteur de Méthane d’Ile de France et 1er  de France

- 2ème plus important émetteur d’oxyde de soufre de Seine et Marne

 

En 2010

- 1er plus important émetteur de Méthane d’Ile de France et 3ème de France

- 2ème plus important émetteur d’oxyde de soufre de Seine et Marne

 

En 2009

- 1er plus important émetteur de Méthane d’Ile de France et 1er  de France

- 2ème plus important émetteur d’oxyde de soufre de Seine et Marne

 

 (1) site IREP registre des émissions polluantes http://www.irep.ecologie.gouv.fr/IREP/index.php

 

 

Extrait site airbreitz :

Le méthane (CH4)

....

Ses effets sur la santé

Le méthane est incolore, inodore, et non toxique. A très haute concentration, il peut cependant provoquer des asphyxies en prenant la place de l'oxygène dans l'air.

 

http://www.airbreizh.asso.fr/polluants/le-methane/

 

 

Extrait article paru sur le portail de l’environnement :

 

Oxydes de soufre (SO2 , SO3)

 

.....

Santé humaine et valeurs guides de l'OMS: il est attribué au SOun effet d'irritation des voies respiratoires après 10 minutes à partir d'une dose de 1000 µg/m³ conduisant à la valeur guide OMS de 500 µg/m³ en incluant une marge de sécurité. L'exposition des humains durant 24 heures à de l'air ambiant chargé en SO2 est à limiter à une valeur maximale tolérable de 125 µg/m³ (des effets irritants se faisant sentir à partir de 250 µg/m³). Pour une période longue, basée sur un an, le niveau annuel tolérable en SO2 à ne pas dépasser est de 50 µg/m³.

 

http://www.environnement.public.lu/air_bruit/dossiers/PA-principaux_polluants_atmospheriques/SO2/index.html

 

 

Extrait article paru sur le portail de l’environnement :

Dioxyde d'azote (NO2) et oxydes d'azote

Vers le niveau supérieur

 

....

Santé humaine et valeurs guides de l'OMS: C'est au gaz irritant NO2 qu'on attribue des propriétés toxiques pour la santé humaine. Des effets ne sont pas observables lors d'une exposition à court terme (moins de 2 heures) sur des sujets sains à des concentrations inférieures à 1 ppm ( 1913 µg/m³ (20°C)).

Des sujets dont la fonction pulmonaire est atteinte de façon chronique, peuvent présenter des réactions à partir de 0.3 ppm (574 µg/m³ (20°C)) lors d'une exposition d'environ 4 heures.

Le NO2 pénètre profondément dans les voies respiratoires. A forte concentration (> 1 ppm) le dioxyde d'azote est un gaz toxique et irritant pour les yeux et les voies respiratoires. Ce gaz est susceptible d'entraîner une altération de la fonction respiratoire et une hyper-réactivité bronchique chez l'asthmatique et chez les enfants et d'augmenter la sensibilité des bronches aux infections microbiennes....

Les effets à long terme (exposition d'un an à plusieurs années) montrent des augmentations de la sensibilité du poumon aux infections bactériennes notamment chez les enfants. Le domaine de concentration du NO2 où se manifestent des effets se situent dans le domaine de concentration de 50 à 75 µg/m³…..

http://www.environnement.public.lu/air_bruit/dossiers/PA-principaux_polluants_atmospheriques/NOx/index.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche