Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 10:06

 

Accumulation de sites polluants

dans le

Bassin versant Beuvronne

quels risques

pour les femmes enceintes et leurs futurs enfants ?

 

 

L’ETAT a implanté le plus gros aéroport de France Roissy près du bassin versant Beuvronne puis y a  accumulé depuis des décennies des décharges, carrières remblayées par des déchets, incinérateur de déchets, usines chimiques, usines de bitume…  sans se préoccuper des risques pour les riveraines femmes enceintes et leurs futurs enfants.

 

 

Aujourd’hui une étude épidémiologique est plus que nécessaire sur ce secteur pour connaître l'état de santé des populations, depuis plusieurs années ADENCA la demande ainsi que plusieurs élus, aujourd’hui il est temps que Mme Touraine trouve l’argent nécessaire pour effectuer cette étude dans les plus brefs délais.

 

 

 

 

Extrait de l’article paru sur le Monde Planète :

 

Des enfants qui naissent « prépollués »

LE MONDE | 01.10.2015 à 10h04 • Mis à jour le 01.10.2015 à 12h13 | Par Stéphane Foucart et Pascale Santi

 

 

Les substances chimiques auxquelles les populations sont quotidiennement exposées ont des effets sur la santé de plus en plus manifestes. C’est le sens de l’alerte publiée jeudi 1er octobre dans l’International Journal of Gynecology and Obstetrics par la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO). Elle met en avant la responsabilité de certains polluants de l’environnement dans les troubles de la fertilité et souligne l’urgence d’agir pour réduire l’exposition aux pesticides, aux polluants atmosphériques, aux plastiques alimentaires (bisphénol A, phtalates…), aux solvants, etc.

 

 

C’est la première fois qu’une organisation regroupant des spécialistes de santé reproductive s’exprime sur les effets délétères de ces polluants, présents dans la chaîne alimentaire et dans l’environnement professionnel ou domestique. Un appel soutenu par des ONG dont Women in Europe for a Common Future (WECF) et Health & Environment Alliance (Heal).

La prise de position de la FIGO — qui regroupe 125 sociétés nationales de gynécologie et d’obstétrique — rejoint celle, publiée deux jours plus tôt, de l’Endocrine Society. Pour cette société savante, qui rassemble 18 000 chercheurs et cliniciens spécialisés dans l’étude du système hormonal, l’exposition aux polluants de l’environnement est aussi en cause dans plusieurs maladies émergentes : diabète de type 2, obésité, cancers hormonodépendants (sein, prostate, thyroïde) et troubles neuro-comportementaux (troubles de l’attention, hyperactivité, etc.).

Constat préoccupant

Après la publication, en 2012, du rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), ces deux nouvelles publications creusent un peu plus le fossé qui sépare l’état des connaissances et celui de la réglementation. Celle-ci ne reconnaît toujours pas l’existence de certaines substances – dites « perturbateurs endocriniens » – capables d’interférer avec le système hormonal et d’agir à des niveaux d’exposition très faibles, inférieurs aux seuils réglementaires. « Près de 800 substances chimiques environnementales sont connues ou suspectées d’interférer avec les récepteurs hormonaux, la synthèse ou la conversion des hormones », soulignait déjà, en 2012, le rapport de l’OMS et du PNUE.

« L’exposition à des produits chimiques toxiques au cours de la grossesse ou l’allaitement est ubiquitaire », note la FIGO, qui s’inquiète de ce qu’« aux Etats-Unis, une femme enceinte serait en moyenne contaminée par au moins 43 substances chimiques différentes ».

« On trouve la trace de polluants organiques persistants [POP]) chez des femmes enceintes et allaitantes dans le monde entier, ajoute la FIGO. L’Institut national américain du cancer se dit préoccupé par le fait que les bébés naissent en quelque sorte “prépollués”. »........


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/10/01/environnement-les-enfants-naissent-pre-pollues_4779381_3244.html#P9IbdkrQDxk2IDg4.99

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ADENCA - dans SANTE PUBLIQUE
commenter cet article

commentaires

Recherche